Manche : deux marins sauvés après le naufrage de leur navire de pêche

Par , publié le
Faits Divers Bateau de pêche
Bateau de pêche

Samedi, un navire de pêche a sombré dans la Manche, au large des côtes de Normandie. Les deux marins qui se trouvaient à son bord ont toutefois pu être sauvés.

Les faits se sont produits samedi, en début de journée. Le navire de pêche "Laisse tomber" a sombré dans la Manche, au large des côtes de Normandie. Dans le milieu de la matinée, le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (Cross) Jobourg est prévenu par un hélicoptère de la douane quant à des difficultés rencontrées par un navire de pêche.

Comme nous le rapportent nos confrères de Normandie-actu, le bateau présentait une brèche, avec pour logique conséquence d'être progressivement envahi par les eaux. Le navire, de taille modeste, avait à son bord deux marins et était situé à une vingtaine de kilomètres de la commune de Saint-Vaast-la-Hougue, non loin de Reville.

Les marins d'un navire coulé recueillis par un autre bateau

Les deux occupants du bateau de pêche ont pu être recueillis par une embarcation semblable qui naviguait alors près d'eux. Le sombrage en cours du "Laisse Tomber" a requis l'intervention du Patrouilleur des affaires maritimes (Pam) "Thémis", lequel se trouvait à ce moment-là en mission dans la même zone.

Plusieurs plongeurs ont été envoyés au contact du bateau de pêche afin de tenter de le maintenir à flot. Des efforts qui se révèleront vains, la Préfecture maritime de la Manche et de la Mer du nord allant en effet annoncer que le navire a définitivement coulé à 11h40. Quelques minutes auront suffi pour qu'il soit avalé par la mer. L'accident aurait été causé par un choc avec un objet flottant.

L'embarcation a sombré en quelques minutes

Les deux naufragés ont pour leur part pu être reconduits sains et saufs à Grandcamp-Maisy. Dans le courant de l'après-midi, un hélicoptère a survolé la zone où le bateau a coulé, pour finalement confirmer l'absence de tout début de pollution aux hydrocarbures. La préfecture maritime en profite pour rappeler que les navigateurs connaissant des problèmes en mer ont à composer le 196 pour bénéficier d'une assistance adéquate.

Crédits photos : BryanHanson / morgueFile

Partager cet article

Pour en savoir plus