"Maman, j'ai raté l'avion" : peut-on vraiment survivre aux pièges de Kevin ?

Par , publié le | modifié le
Cinéma
Kevin (Macauley Culkin) dans "Maman, j'ai raté l'avion"

Serait-il possible de ressortir vivant, du moins en aussi bonne santé que les Casseurs Flotteurs, des pièges installés par le jeune Kevin dans "Maman, j'ai raté l'avion" pour se débarrasser de son duo de cambrioleurs ?

Avec les yeux d'un enfant, les évènements du film Maman, j'ai raté l'avion apparaissent relativement crédibles. Oui, il n'est pas impossible d'oublier un enfant dans la préparation, à la hâte, d'un déplacement en raison d'une famille très fournie. Oui, avec un peu d'ingéniosité, on peut mettre hors d'état de nuire des malfaiteurs à 8 ans.

Un YouTubeur s'est cependant posé la question de savoir si les pièges mis en place par le jeune Kevin pour mettre en déroute les Casseurs Flotteurs seraient aussi efficaces dans la réalité. Et plus exactement, s'il serait possible d'y survivre.

Kevin et les pots de peinture mortels dans "Maman, j'ai raté l'avion"

Jake Roper s'est donc intéressé à ces fameuses manœuvres d'un point de vue scientifique, pour finalement découvrir qu'assez peu de ces pièges suffiraient à provoquer la mort. En particulier, ce piège ou Kevin suspend des pots de peinture dans l'escalier de sa maison.

Dans des conditions réelles, Harry et Marvin recevraient dans la figure 6 kg balancés à quelque 30 km/h, des pots dont la force de frappe serait alors de 12 kilonewtons. Quel serait le résultat ? Avec une puissance six fois supérieure à celle requise pour détruire un nez, ce piège causerait des dégâts irréversibles au crâne, au cerveau ou bien aux cervicales. Ce qui conduirait à la mort.

La porte aurait dû ne pas tenir

Quant à l'attaque du pied de biche dans la poitrine observée dans le film, elle représente en fait 4,5 fois la force nécessaire au brisement d'une côte. Il est à noter qu'à l'inverse, l'un des pièges installés par Kevin aurait normalement dû se retourner contre lui.

Dans Maman, j'ai raté l'avion, Harry s'empare ainsi à un moment donné d'une poignée de porte chauffée à blanc. Toutefois, la brûlure qu'il arbore ensuite ne peut être causée que une poignée chauffée à 760°. Une température qui aurait donc dû faire céder la porte en premier lieu.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus