Malaisie : la compagnie aérienne Rayani Air interdite de vol

Par , publié le
International Une hôtesse et des passagers à bord du vol inaugural de Rayani Air. Capture d'écran d'une vidéo YouTube enregistrée par un passager.
Une hôtesse et des passagers à bord du vol inaugural de Rayani Air. Capture d'écran d'une vidéo YouTube enregistrée par un passager.

La Malaisie vient d'interdire de vol Rayani Air, la première compagnie aérienne se conformant aux règles de la charia, la loi islamique. Elle avait déjà été suspendue il y a de cela plusieurs semaines.

La décision communiquée lundi par les autorités du pays semble afficher un caractère définitif. La Malaisie vient ainsi d'interdire la compagnie aérienne Rayani Air de reprendre ses vols. Il y a d'ailleurs de cela plusieurs semaines, cette compagnie avait été suspendue "pour infraction aux règles de sécurité".

Précisons au passage que Rayani Air était la première compagnie aérienne à se conformer aux règles de la charia, soit la loi islamique. Cité par nos confrères du Figaro, le directeur général du Département de l'aviation (DCA) a indiqué que la licence d'exploitation de Rayani Air a fait l'objet d'une révocation, en ajoutant que "la sécurité de l'industrie aéronautique est d'une importance capitale".

Rayani Air, première compagnie respectant la charia, interdite en Malaisie

La compagnie aérienne avait vu le jour en décembre 2015, et en avril dernier, c'est-à-dire moins de six mois plus tard, elle était déjà ciblée par une "enquête portant sur la sécurité". Pour la Commission d'aviation malaisienne (Mavcom), Rayani Air ne répond pas aux conditions requises pour l'obtention et le maintien de sa licence, en plus de disposer d'une assise financière jugée insuffisante pour lui permettre de poursuivre ses activités.

La compagnie était, entre autres, suspectée de délivrer un service relativement médiocre et d'observer de fréquents retards quand les vols n'étaient pas tout simplement annulés au dernier moment. Certains cartes d'embarquement étaient même rédigées à la main, ce que les autorités compétentes considéraient comme une potentielle "menace pour la sécurité" des passagers.

Des hôtesses voilées et des repas hallal

Dans les vols de Rayani Air, les hôtesses apparaissaient voilées et les repas servis étaient tous hallal sans exception. Il n'était donc pas question d'y consommer de l'alcool, et les passagers non-musulmans se voyaient invités à présenter une apparence "décente" et les femmes à porter le voile. Cette dernière consigne n'était, nous dit-on, "pas obligatoire" mais "fortement recommandée". Enfin, juste avant le premier décollage de la compagnie en décembre dernier, un verset du Coran avait été récité.

Partager cet article

Pour en savoir plus