Maladie de Lyme : Une malade porte plainte contre X pour "tromperie aggravée"

Par , publié le
Santé
Une tique qui peut transmettre la maladie de Lyme (illustration)

Une femme atteinte de la maladie de Lyme a décidé de porter plainte contre X pour dénoncer la lenteur du diagnostic de la maladie en France alors qu’une méthode bien plus efficace existe.

Cette mère de famille du Cantal a décidé de se battre. Atteinte de la maladie de Lyme, cette dernière a décidé de porte plainte contre X pour « tromperie aggravée » auprès du pôle santé publique du parquet de Paris.

Son objectif ? Dénoncer ce qu’elle juge comme un manque d’efficacité des tests de dépistage de la maladie pratique en France.

Prise en charge trop tardive

Cette affaire a été relayée en exclusivité par nos confrères du journal Le Parisien. La plaignante a fait déposer sa requête auprès du pôle santé publique de Paris par l’intermédiaire de son avocat, Me Philippe Meilhac.

Une nouvelle étape dans un long combat contre la maladie de Lyme pour cette femme dont le diagnostic a tardé à cause de procédures très longues et de tests de dépistages trop aléatoires. Pour parvenir à mettre un nom sur le mal dont elle souffrait depuis des mois, cette patiente a dû faire parvenir des analyses à un laboratoire vétérinaire en les faisant pour celles d’un chien.

Au final, il lui aura fallu dix mois pour que le diagnostic soit posé grâce à cet examen par extraction d’ADN qui n’est prévu que pour les animaux en France.

Deux méthodes de dépistage sur l’homme en France

À l’heure actuelle, seules deux méthodes de dépistages par sérologie sont appliquées selon des recommandations officielles de 2006. Les tests par extraction d’ADN sont autorisés dans d’autres pays comme l’Allemagne et les États-Unis.

La lutte contre la maladie de Lyme est au cœur d’un plan national lancé par Marisol Touraine en septembre dernier. Il prévoit notamment une amélioration de la prise en charge de la maladie et du protocole de diagnostic. Un comité de pilotage devrait débuter au mois de juillet 2017.

Crédits photos : JerzyGorecki / Pixabay

Partager cet article