Madonna pourrait ne plus se produire aux Philippines

Par , publié le | modifié le
Musique Madonna
Madonna

Son attitude envers le drapeau national ayant été jugée outrageante par les autorités philippines, ces dernières envisagent d'interdire à Madonna de se produire sur l'ensemble de l'archipel.

Les 24 et 25 février 2016, la chanteuse américaine Madonna se produisait aux Philippines dans le cadre de son Rebel Heart Tour. Ses prestations, capturées par un certain nombre de spectateurs puis diffusées par des médias de l'archipel, n'ont cependant pas été du goût de Manille.

Nos confrères du Parisien, qui rapportent l'information, précisent que lors d'un concert donné mercredi ou jeudi, La Madone est ainsi apparue avec le drapeau des Philippines sur les épaules. Si d'aucuns auront pu y voir là une volonté pour l'artiste de se sentir au plus proche de son public, les autorités philippines ont pour leur part considéré que Madonna avait ici enfreint la loi.

Les Philippines veulent y interdire Madonna pour viol de la loi

Le porte-parole de la présidence Herminio Coloma a ainsi déclaré que "[le palais présidentiel de] Malacanang souhaite interdire la lauréate de Grammy Awards et reine de la pop Madonna de se produire aux Philippines pour avoir manqué de respect au drapeau philippin lors de son concert". On nous indique en effet qu'en vertu d'une loi de 1998, est passible d'un an de prison toute personne utilisant le drapeau philippin dans un costume ou déguisement.

Des évêques ont appelé au boycott des concerts

Mercredi, un appel au boycott des concerts de la chanteuse avait été lancé par les évêques de l'archipel auprès de leurs fidèles. Sur le site officiel de la Conférence des évêques catholiques des Philippines, on aura ainsi pu lire un communiqué de l'archevêque Ramon Arguelles où ce dernier écrivait que les Philippines "et tous ceux qui aiment Dieu doivent éviter le péché et les occasions de pécher". Et d'avoir ajouté que les représentations données par Madonna s'apparentent "à des attaques subtiles du Malin". Il est à souligner qu'en 2012, ce même archevêque s'était également prononcé contre la venue de Lady Gaga sur l'archipel pour des motifs semblables.

Crédits photos : cinemafestival / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus