Madagascar : le trésor d'un pirate a-t-il été découvert ?

Par , publié le
Actualité
Madagascar. Photo d'illustration.

Un chasseur d'épaves américain avait affirmé qu'il était en possession d'un trésor du célèbre pirate écossais, le Capitaine William Kidd.

L'explorateur américain Barry Clifford, un chasseur d'épaves a confirmé qu'il avait découvert le navire du pirate William Kidd à Madagascar. Cependant, l'Unesco a formellement réfuté les faits.

Selon le rapport des experts de l'Unesco, "ce qui a été annoncé comme l'épave de l'Adventure Galley du pirate Capitaine Kidd a été identifié comme relevant plus probablement d'anciens aménagements portuaires de l'île Sainte-Marie".

La découverte d'un lingot d'argent de 50 kilos

Barry Clifford avait annoncé il y a deux mois de cela, qu'il avait trouvé un lingot d'argent de 50 kilos. L'Unesco estime que ce lingot "ne participe en rien d'un trésor des pirates, puisqu'il est composé à 95% de plomb".

Une équipe de sept personnes composée d'archéologues, conservateurs ou encore de photographes, a examiné pendant 4 jours les fonds marins de la baie de l'Ilot-Madame. Selon les experts de l'Unesco, il y a des "plusieurs épaves historiques" qui ont été localisées dans les eaux de l'île Sainte-Marie.

William Kidd était un pirate écossais qui terrorisait les navires anglais et français. À la fin du 17ème siècle, le pirate a bien atteint Madagascar avant que son navire ne coule dans les eaux de Sainte-Marie. Il a été pendu en 1701 à Londres pour piraterie.

L'Unesco contre Barry Clifford

Michel l'Hour, un archéologue en chef de la mission Unesco avait émis des doutes quant à la supposée découverte de Barry Clifford. "Est-ce que l'un d'entre vous a vu un seul élément qui permette de dater aujourd'hui le site ? Comment sur une découverte avec un lingot dont on ne connaît pas vraiment la nature, avec des inscriptions qu'on n'a pas réussi à déchiffrer, avec aucun mobilier qui permet de dater le site, comment peut-on sortir de l'eau en disant : 'j'ai trouvé le trésor du Capitaine Kidd' ?" avait-il déclaré.

Ce n'est pas la première fois que les découvertes de l'explorateur Barry Clifford ont été contestées par l'Unesco. En effet, c'est lors d'un documentaire pour la chaîne History que l'explorateur américain avait affirmé qu'il avait découvert la Santa Maria de Christophe Colomb au large d'Haïti... Une découverte qui a été immédiatement démentie par l'Unesco.

Sainte-Marie est un lieu de fantasme pour tous les chasseurs de trésors ou les passionnés d'épaves. Selon l'Unesco, une centaine d'épaves se trouvent le long des côtes malgaches.

Crédits photos : shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus