Lyon : un élève de CE1 laissé seul dans un square après l'école

Par , publié le | modifié le
Faits Divers Photo d'illustration. Des élèves dans une classe.
Photo d'illustration. Des élèves dans une classe.

Dans le 6ème arrondissement de Lyon, Marco, un garçon de 7 ans a été laissé sans surveillance dans un square par la directrice de l'école. La cause : ses parents avaient du retard.

Marco est scolarisé en classe de CE1 dans un établissement du 6ème arrondissement de Lyon. Ce 20 mai dernier, à l'heure du déjeuner, le jeune garçon a été laissé seul dans un square par la responsable des activités périscolaires. Les parents envisagent de porter plainte.

Lyon : ses parents en retard, un garçon laissé seul dans un square

L'histoire est révélée lundi par 20minutes : à 12h30 le 20 mai dernier, la maman de Marco devait passer le récupérer. Seulement, c'est une erreur d'emploi du temps qui va précipiter les événements, comme elle le raconte à 20minutes : "Je pensais que ce jour-là mon fils était pris en charge à l’heure du déjeuner car une sortie était prévue à Miribel. Je lui ai même mis un pique-nique dans son cartable. Mais je me suis trompée de semaine".

L'absence des parents à l'heure prévue conduit alors la directrice à téléphoner au père du petit Marco. Travaillant à quelques kilomètres, ce dernier propose à la responsable de bien vouloir patienter jusqu'à son arrivée. Seulement, c'est un ami des parents qui est venu le chercher, retrouvant Marco seul dans le square situé devant l'école. "Je sais que si tous les parents arrivent en retard ce n’est pas gérable pour les écoles. Mais cela ne nous est jamais arrivé. Et puis quand bien même, elle n’avait pas à faire sans cela, sans s’inquiéter ensuite de mon fils", précise la maman. D'après elle, la responsable a justifié son acte le lendemain, sans s'excuser. De plus, elle aurait laissé l'enfant à un parent d'élève qui lui était alors inconnu.

Les parents prévoient de porter plainte

La Ville ainsi que l'Académie de Lyon ont été approchés par les parents qui leur ont rapporté les faits. A la municipalité, on explique à 20minutes : "A la base, les parents ont commis une erreur de compréhension concernant la date de sortie prévue à Miribel. Mais la directrice aurait dû informer sa hiérarchie de la situation au lieu de prendre seule cette décision que la ville ne peut évidemment pas cautionner". En effet, en cas de retard, c'est un commissariat qui est prévu pour tenir lieu de refuge pour les enfants.

A ce jour, on ne sait si la responsable écopera d'une sanction. "Aucun incident n’avait jamais eu lieu à ce jour avec l’équipe périscolaire", précise la Ville de Lyon.

Crédits photos : Oksana Kuzmina/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus