Lyon : Jusqu'à13 ans de prison requis contre des figures du grand banditisme

Par , publié le
Faits Divers Photo d'illustration
Photo d'illustration

Des peines de plusieurs mois jusqu'à 13 ans de prisons ont été requises contre "la dream team" un gang de malfaiteurs qui avait pour ambition de faire un grand braquage à Lyon.

C’est un procès de grande ampleur qui se poursuit ce lundi. Il concerne des figures du grand banditisme qui comparaissent pour une affaire de cache d’armes à Tramoyes dans l’Ain en 2012. Connus sous le nom de la "Dream Team", cette bande braqueurs avait pour intention de se servir de ces armes en vue d’un braquage.

Karim Maloum et Dominique Bellanger encourent 12 ou 13 ans de prison, tous deux en état de récidive. La procureure Virginie Brelurut a présenté Dominique Bellanger comme le cerveau de ce gang de malfaiteurs, précisant qu’il «est présent dans tous les moments décisifs de préparation de la mise en œuvre de ce projet criminel».

"Une femme au coeur du réacteur"

Sur le banc des accusés, se trouvait également Aurélie Merlini qui était selon la magistrate "au cœur du réacteur". Son père, ancien membre présumé de la "dream team" avait été abattu en 2010. En ce qui concerne les autres prévenus, des peines de 18 mois, trois ans ou encore sept ans ont été requises. Certains prévenus intervenaient dans des aides ponctuelles.

Un grand arsenal en vue d'un braquage

Parmi l’arsenal qui devait servir aux braquages, se trouvaient des voitures volées, des armes, des munitions, et des explosifs. Le gang avait visiblement l’intention de commettre ses méfaits à Lyon. Du côté de la défense, on conteste toute participation à une association de malfaiteurs. Le délibéré est fixé au 1er avril prochain.

Partager cet article