Pédophilie : un prêtre soupçonné d’agressions sexuelles sur des scouts

Par , publié le | modifié le
Faits Divers Un prêtre (photo d'illustration)
Un prêtre (photo d'illustration)

Un prêtre a été placé en garde à vue à Lyon, il est soupçonné d'avoir commis des agressions sexuelles sur des scouts.

L’affaire remonte à plus de 25 ans. Un prêtre a été placé en garde à vue à Lyon ce lundi 25 janvier. Il est soupçonné d’avoir commis des agressions sexuelles sur des jeunes scouts. Aujourd’hui septuagénaire, il réside au couvent des Petites-Sœurs de Saint-Joseph de Montgay depuis septembre 2015.

Doyen de plusieurs paroisses dans le Roannais jusqu’en août 2015, il est visé par plusieurs plaintes d’anciens scouts du groupe Saint-Luc déposées depuis mai 2015. Le parquet de Lyon avait au préalable établi une enquête préliminaire pour « agression sexuelle » cet été.

Des plaintes prescrites

Les plaintes étant très anciennes, pourraient être prescrites, mais d’autres sont jugées recevables par la justice. Plusieurs hommes qui étaient en contact avec le prêtre il y a plus de vingt ans, affirment avoir été victimes d’agressions sexuelles. Certains ont créé une association « La parole libérée » dans le but de « rompre l’omerta » autour de ces agressions sexuelles restées sous silence pendant plus de 20 ans.

"C'est un espace d'expression et de soutien aux victimes des actes de pédophilie qui se sont déroulés au sein du Groupe Saint Luc de 1970 à 1991. Nous saisissons la morale, nous ne sommes pas la justice", explique le président de l’association François Devaux, 36 ans. "Il y a eu des similitudes dans ces agressions, c'étaient plutôt des garçons entre 9 et 11 ans, cela se passait au même endroit dans les camps d'été et chacun d'entre nous pensait être le seul à subir ces actes".

Le prêtre était passé aux aveux

Dans un courrier manuscrit et signé, le prêtre avait adressé une "lettre d'aveux"  au père d'une victime: "Je n'ai jamais nié les faits qui me sont reprochés. Ils sont pour moi une blessure profonde dans mon coeur de prêtre".

Crédits photos : Gregory Dean/shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus