Lyon : dans un état critique après avoir voulu défendre un couple qui s'embrassait

Par , publié le
Faits Divers
Photo d'illustration. Police nationale

Pour avoir tenté de défendre un couple à qui il était reproché de s'embrasser en pleine rue, un jeune homme de 20 ans a été sévèrement violenté. Hospitalisée dans un état grave, le pronostic de la victime est désormais engagé.

Le faits se sont produits jeudi soir à Lyon, dans le quartier de la Part-Dieu. Un jeune homme a été sévèrement violenté puis hospitalisé après avoir voulu défendre un couple qui s'embrassait et à qui cet acte était reproché.

Tout commence alors que deux trentenaires échangent un ou plusieurs baisers au niveau de plusieurs arrêts de bus. Une scène qui n'a visiblement pas été du goût de plusieurs individus, comme le rapporte Radio Scoop. Ces observateurs ont ainsi reproché au couple de s'embrasser en public.

Couple qui s'embrassait : un jeune homme violenté à Lyon

Le compagnon de la femme n'a pas voulu se laisser faire le groupe d'individus et lui se sont alors livrés à des échanges possiblement fleuris. À un moment donné, un jeune homme de 20 ans et originaire de Vénissieux s'est interposé dans le but apparent de mettre un terme à l'incident.

Pourtant, quelques minutes plus tard et alors qu'il était monté à bord d'un bus, ce même Vénissian a été agressé à la tête par une personne qui maniait une béquille. L'intervention des secours aura permis l'hospitalisation de la victime, prise de convulsion à leur arrivée. Admise dans un état grave, son pronostic vital est désormais engagé.

Un agresseur est passé aux aveux

L'enquête depuis lancée pour parvenir à établir les circonstances du drame a sensiblement progressé samedi après-midi. En effet, après consultation des images de vidéo-surveillance, il a été possible pour les autorités d'identifier puis d'arrêter un adolescent âgé de 17 ans.

Ce dernier a été placé en garde à vue où il a reconnu les faits, ayant vraisemblablement découlé de l'intervention du Venissian entre le couple d'amoureux et les individus opposés à leur comportement. L'adolescent aura expliqué avoir agi sous le coup de la colère. Il semblerait ainsi qu'il ait été présent lors de l'altercation aux arrêts de bus et qu'il y ait essuyé quelques coups.

Crédits photos : GERARD BOTTINO / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus