Lyon : Accusé d'agression sexuelle, un religieux se suicide

Par , publié le | modifié le
Faits Divers
Photo d'illustration. Le clocher d'une église.

Le père dominicain Philippe D., mis en examen pour agression sexuelle sur mineur en mars 2016, s'est donné la mort ce samedi.

Nouvelle histoire sordide autour de la religion en France. Alors qu'il était mis en examen depuis mars dernier pour une affaire d'agression sexuelle sur mineur, le père dominicain Philippe D. s'est donné la mort vendredi selon le couvent Sainte-Marie de La Tourette d'Eveux (Rhône), dont le communiqué a été relayé par le quotidien La Croix.

Le père dominicain avait reconnu les faits

L'histoire débute en mars dernier lorsque ce religieux âgé de 43 ans avait été placé en garde à vue à la suite d'accusation d'agression sexuelle sur un garçon âgé de 14 ans. Les parents du garçon l'avaient confié une journée au religieux, proche de la famille originaire de l'Isère.

Devant les enquêteurs de la brigade de protection de la famille, le père Philippe D. avait reconnu les faits partiellement tout en les minimisant avant d'être mis en examen. Il avait depuis été suspendu de toutes ses fonctions, tant pastorales que dans l’enseignement, mais laissé libre sous contrôle judiciaire.

Les circonstances de la mort gardées secrètes

Les circonstances exactes de la mort du père Philippe D. n'ont pas voulu être précisées par un dominicain interrogé par France 3 Rhône Alpes.

Philippe D. était entré dans les ordres à 23 ans avant d'être ordonné prêtre en 2001 à Paris. L'affaire le concernant avait été dévoilée au grand jour alors que le diocèse de Lyon était touché par un autre scandale de pédophilie concernant le prêtre Bernard Preynat, soupçonné d'agressions sexuelles sur de jeunes scouts dans les années 1970 et 1980. Les obsèques du père Philippe D. auront lieu vendredi au couvent Sainte-Marie de La Tourette.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus