Lycées : Pécresse déplore des retards des chantiers

Par , publié le
Politique
Valerie Pecresse

Mardi matin, la députée des Yvelines Valérie Pécresse a dénoncé l'"indifférence" de la gauche régionale face aux retards des chantiers concernant la construction de lycées.

Chiffres à l'appui, la députée des Yvelines Valérie Pécresse a indiqué mardi matin avoir relevé des retards de plus en plus fréquents quant à la construction de lycées : "Nous sommes passés de deux chantiers sur trois en retard l’an dernier, à trois chantiers sur quatre cette année… soit 120 dans l’ensemble de la région."

En reprochant dans le même temps à la gauche majoritaire dans la région son "indifférence" face à ces retards de chantiers, et également sa "passivité" pour ne pas avoir été en mesure d'anticiper l’arrivée de la génération du baby-boom des années 2000. La candidate de la droite et du centre pour les prochaines élections régionales en Île-de-France a de même accusé la majorité régionale de "pilotage déficient" des programme de construction et de rénovation des lycées.

Construction de lycées : Valérie Pécresse évoque des "chantiers fantômes"

Dans des propos rapportés par nos confrères du Parisien, Valérie Pécresse a ainsi parlé de 13 chantiers accusant un notable retard en Seine-et-Marne, lesquels incluraient des "chantiers fantômes" : "L’extension du lycée Henri-Becquerel de Nangis, évoquée depuis 2006, n’est par exemple toujours pas réalisée !"

Des constatations contestées par le conseil régional

Le conseil régional n'émet cependant pas la même musique. Quand la députée mentionne un "chantier très en retard" dans la commune de Chamigny, ce conseil fait en effet savoir que "le projet de restructuration du lycée Léopold-Bellan a été abandonné sur décision de l’État en 2008 [ndlr : sous Nicolas Sarkozy]".  Quant au "chantier fantôme" du lycée Georges-Clemenceau à Champagne-Sur-Seine, il concerne un site dont la fermeture a eu lieu à la rentrée dernière en raison d'un nombre d'élèves insuffisant. D'apparentes approximations qui n'amorcent pas de la meilleure manière qui soit le projet des lycées pour la région Île-de-France que Valérie Pécresse annoncera la semaine prochaine. Un projet qui, selon ses dires, "sera [la] priorité de [son] programme".

Crédits photos : ML HAROT/FTV/phototélé

Partager cet article

Pour en savoir plus