Une lycéenne exclue pour avoir diffusé des images de malades d'Alzheimer

Par , publié le
Faits Divers Une vieille personne.
Une vieille personne.

La jeune fille âgée de 17 ans qui avait diffusé des images de malades d'Alzheimer sur le réseau social Snapchat alors qu'elle était en stage a été exclue de son établissement.

Il ne fait pas bon partager tout et n’importe quoi sur les réseaux sociaux. Une jeune fille de 17 qui étudiait dans un lycée professionnel de Bourges a en effet été exclue pour avoir filmé et diffusé sur Snapchat une vidéo montrant des résidents d’une maison de retraite atteints de la maladie d’Alzheimer

Virée pour avoir filmé des malades pendant son stage

C’est l’académie du Cher qui a dévoilé cette nouvelle affaire de vidéos dégradante tournée au sein d’une maison de retraite. La jeune fille en question était en stage dans un Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de Boisbelle dans le Cher.

Selon Olivier Cottet, directeur académique des services de l’éducation nationale (Dasen) du Cher interrogé par Le Figaro, la stagiaire aurait filmé deux malades atteints de la maladie d’Alzheimer et une personne faisant partie de l’équipe de soin de l’établissement avant de la diffusé sur le réseau social de messagerie éphémère Snapchat accompagné du smiley qui pleure de rire. Après une rapide enquête, la jeune fille a avoué les faits au directeur de l’Ehpad. Le conseil de discipline de l’académie a décidé de l’exclure du lycée professionnel où elle exerçait un bac «accompagnement soin et service à la personne.»

Un précédent le 22 janvier

Les affaires de diffusion de vidéo de ce type commencent à se multiplier et le 22 janvier dernier, 3 jeunes filles ont été mises en examen pour violences en réunion après avoir là encore posté une vidéo sur Snapchat.

33 vidéos humiliantes et dégradantes pour les pensionnaires d’une maison de retraite eux aussi atteints de la maladie d’Alzheimer. Leurs camarades les avaient dénoncés devant la violence des vidéos.

Crédits photos : Alexander Raths/shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus