Lutte contre le Sida : Aides visée par des "signalements malveillants" sur Facebook

Par , publié le
Société
Campagne de l'association Aides luttant contre le Sida

L'association Aides, luttant contre le Sida, a vu sa page Faebook suspendue suite à des "signalements malveillants" vraisemblablement émis pour un soutien affiché à une autre campagne.

Aides, qui se définit comme la "première association française de lutte contre le VIH : sida et les hépatites", vient de lancer une nouvelle campagne de sensibilisation où l'on voit des couples hétérosexuels et homosexuels nus en train de faire du sport.

Des clichés en noir et blanc accompagnés du message : "Les séropositifs sous traitement ont beaucoup de choses à nous transmettre. Mais pas le virus du sida". Jeudi après-midi, la page Facebook d'Aides a été suspendue 24 heures, l'association de lutte contre le Sida ayant signifié sur Twitter avoir été victime de "signalements malveillants".

Aides : une page suspendue 24 heures sur Facebook

Selon le responsable communication d'Aides Antoine Henry, le soutien affiché de l'association à la récente campagne de prévention du gouvernement est la raison de ces signalements : "C'est la première fois que nous sommes suspendus pour une période aussi longue. Il est évident que nous payons notre engagement de ces dernières semaines".

Sur Facebook, Aides aura d'ailleurs censurée d'elle-même le bassin de ses modèles par un carré blanc, invitant les internautes à se rendre sur leur site pour découvrir les photos dans leur entièreté. Il a donc fallu remonter plus loin dans le temps pour trouver matière à faire suspendre la page.

D'anciennes photos de seins nus signalées

Antoine Henry a ainsi expliqué à BFMTV.COM que "des petits malins se sont amusés à remonter notre flux d'actualité et ont trouvé deux photos avec des femmes topless. Ce sont ces photos-là qui ont été signalées."  Et d'ajouter que "la levée de boucliers est beaucoup plus importante que d'habitude. Il est vrai que ces attaques reviennent souvent, mais pas avec une telle violence. Là, on est dans un contexte de crispation extrême, comme si une vague de puritanisme c’était abattue sur la France".

Vendredi en fin d'après-midi, Aides a annoncé son retour sur le plate-forme de Mark Zuckerberg : "Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts ! #CoucouLesHomophobes"

Crédits photos : capture d'écran Aides

Partager cet article

Pour en savoir plus