Ludovico Einaudi : un concert sur la banquise pour sauver l'Arctique

Par , publié le
International
Le pianiste Ludovico Einaudi lors de sa prestation sur la banquise de l'Arctique.

Le célèbre compositeur italien Ludovico Einaudi, en partenariat avec Greenpeace, a donné un original et sublime concert sur la banquise afin de sensibiliser les opinions sur les ravages du réchauffement climatique en Arctique.

Un imposant piano noir contraste avec la blancheur de la banquise. Le décor est impressionnant. Vêtu d'une queue de pie et d'un gilet de sauvetage, Ludovico Einaudi laisse craquer le glacier avant de laisser s'échapper les premières notes de "Elegie pour l'Arctique", sa composition musicale créée pour l'occasion.

Un concert majestueux et décalé

C'est un concert unique pour le compositeur italien. Le décor du glacier de Wahlenberg sur l'archipel norvégien du Svalbard est à la fois sublime et glacial. Sa composition mélancolique est ponctuée par les grondements du glacier qui se disloque, le clapotis des vagues sur la glace et le cri de quelques oiseaux marins. Ludovico Einaudi laisse, à la fin de sa composition la nature, comme si elle était complice, continuer la musique de sa création.

Les images, filmées par un drone, sont magnifiques et saisissantes à la fois. Les blocs de glace qui s'effritent dans un craquement sinistre rappellent combien les glaciers sont vulnérables aux changements climatiques. Les cris des oiseaux qui ponctuent la musique comme des applaudissements nous remémorent que la banquise n'est pas un désert de glace mais qu'une faune et une flore y vivent aussi.

Un concert pour interpeller sur le sort de l'Arctique

Ce concert a été réalisé en partenariat avec l'association écologiste Greenpeace afin d'interpeller le monde sur le sort de l'Arctique face à la menace du réchauffement climatique particulièrement notable dans cette région du monde.  Les activités humaines telles que les forages pétroliers, la pêche industrielle et la prospection sismique sont aussi de gros danger pour la faune et la flore polaire.

Le musicien, reconnu pour ses extraordinaires performances, avait vu certaines de ses compositions reprises au cinéma, notamment dans le film "Intouchables". Il a choisi cette fois de s'allier à Greenpeace afin d'attirer l'attention avant la convention pour la protection du milieu marin de L'Atlantique qui s'est déroulée du 20 au 24 juin en Espagne.

Partager cet article

Pour en savoir plus