Lovejoy, la comète qui rejette de l'alcool et du sucre

Par , publié le
Sciences La comète Lovejoy.
La comète Lovejoy.

La comète Lovejoy serait-elle un gigantesque cocktail ? N'allons pas jusque là, il s'agit uniquement d'une image liée au fait que sa composition révèle la présence de sucre et d'alcool.

Glycolaldéhyde et éthanol entrent dans la composition chimique de la comète Lovejoy. Soit, par souci de simplicité, sucre et alcool. Et pas dans des quantités négligeables, bien au contraire.

Ces 2 molécules figurent parmi la vingtaine qui a pu être analysée grâce au radiotélescope de 30 mètres de diamètres situés en Espagne, qui est opéré par l'Institut de radioastronomie millimétrique. Et cette confirmation n'est pas importante pour les mixologues qui souhaiteraient tester la recette d'un nouveau cocktail, mais bien pour mieux appréhender la naissance de la vie sur Terre.

La surface de Lovejoy scannée par une équipe internationale

Ce n'est pas la première fois que l'on soupçonne l'éthanol faire partie de la compositions de comètes. En effet, Rosetta en aurait également débusqué sur la désormais célèbre Tchouri. Mais cette fois, la confirmation se fait bien plus précise. Pour le chercheur Nicolas Biver, "La quantité d'alcool qui s'échappe chaque seconde des glaces de Lovejoy correspond à celle contenue dans 500 bouteilles de vin".

Pour déceler ces 21 molécules, il a fallu allier les progrès réalisés sur le radiotélescope, mais aussi attendre que la comète soit assez "proche", soit quand même près de 75 millions de kilomètres. C'est dans l'atmosphère laissée par le passage de la comète que les molécules ont été dénichées.

De nouveaux éléments pour percer l'origine de la vie sur Terre

Pour rappel, les comètes sont des objets célestes presque aussi anciens que notre système solaire. Ils sont donc les témoins, mais aussi les précurseurs, de l'apparition de la vie sur notre planète, comme le précise Nicolas Biver :  "Notre découverte met au jour la présence de molécules de plus en plus complexes dans les comètes. En plus d’avoir apporté l’eau sur Terre, elles ont certainement apporté sur notre planète des éléments qui ont facilité l’apparition d’autres molécules, bien plus complexes, comme l’ADN par exemple".

Mais avant de baver à l'idée de tremper vos lèvres dans ce cocktail géant, il conviendra d'attendre un peu, le prochain passage de Lovejoy dans le voisinage étant prévu dans plusieurs milliers d'années.

Crédits photos : NASA/MSFC/Jacobs Technology/ESSSA/Aaron Kingery

Partager cet article

Pour en savoir plus