Londres : évacuation de l’aéroport de la City après un incident chimique

Par , publié le
International
Entrée de l'aéroport de London City

L’aéroport de Londres City en Grande-Bretagne a été évacué hier après un incident chimique. Plusieurs personnes ont souffert de difficultés respiratoires. Tous les vols ont été annulés.

L’aéroport de Londres City, à proximité direct du cœur financier de la capitale britannique, a dû être évacué et fermé pendant plusieurs heures hier suite à un incident chimique. Selon la police londonienne, « ceci n’est pas considéré comme un incident terroriste ». Bien qu’une enquête soit toujours en cours, les forces de police suspectent qu’un aérosol contenant du gaz lacrymogène soit à l’origine de la panique.

L’aéroport de Londres City évacué suite à un incident chimique

C’est vers 16h, heure locale, que des personnes ont commencé à éprouver des difficultés respiratoires. Un ordre d’évacuation de l’aéroport a été donné, causant une certaine panique et une grosse frayeur parmi les passagers et le personnel. Tous les vols ont été suspendus et l’aéroport évacué. Les vols devant atterrir à London City ont été détournés vers d’autres aéroports britanniques.

Selon les services de secours londoniens, plusieurs camions et  ambulances ont été envoyés sur place. Les pompiers précisent que : « Quelque 500 usagers et membres du personnel ont été évacués et des informations font état de passagers ne se sentant pas bien » et ajoutent : « Nous traitons 26 personnes sur place pour des difficultés respiratoires, et deux patients ont été transportés à l'hôpital ».

Selon un passager s’apprêtant à prendre son vol : « Nous faisions la queue pour l’enregistrement et j’ai commencé à tousser, à tel point que je n’arrivais plus à parler. J’ai commencé à me sentir mal et d’autres personnes se sont mises à tousser » avant de poursuivre : « Les employés derrière le comptoir étaient ceux qui toussaient le plus. Moins de deux minutes après, ils ont crié pour que l’on évacue. Tout le monde criait en se ruant vers la sortie ».

Une cartouche de gaz lacrymogène en cause ?

Une enquête a été lancée. Les officiers de police sur place ont notamment retrouvé une cartouche de gaz lacrymogène éventrée. Selon les enquêteurs dépêchés sur place : « La cause de l’incident n’est pas connue mais des officiers enquêtent pour déterminer si l’incident a été causé par une décharge accidentelle de l’aérosol. Ceci n’est pas considéré comme un incident terroriste».

Les enquêteurs suspectent qu’un passager a voulu se débarrasser d’une cartouche contenant du gaz lacrymogène avant d’embarquer (il est interdit d’embarquer avec un tel produit) et l’aurait lancée, provoquant son éventrement et une intoxication des personnes aux alentours. L’aéroport a pu rouvrir ses portes trois heures plus tard même si certains vols étaient toujours perturbés.

Crédits photos : Wikimedia

Partager cet article

Pour en savoir plus