Loire : un homme retrouvé criblé de balles près d'une voiture incendiée

Par , publié le | modifié le
Faits Divers Photo d'illustration. Le gyrophare d'une moto de gendarmerie.
Photo d'illustration. Le gyrophare d'une moto de gendarmerie.

Samedi après-midi dans la Loire, le corps d'un homme criblé de balles a été retrouvé dans un fossé, non loin d'une voiture qui venait d'être incendiée. La police judiciaire a été chargée de l'enquête.

La macabre découverte est intervenue samedi après-midi dans la commune de Lorette, non loin de St-Étienne (Loire). Le corps sans vie d'un homme criblé de balles a ainsi été retrouvé dans un fossé. Des sources judiciaires ont précisé dimanche que le cadavre se trouvait à plusieurs centaines de mètres d'une voiture qui venait d'être incendiée.

Nos confrères du Parisien ajoutent que c'est un passant qui a découvert le corps, alors qu'il évoluait dans cette zone rurale située dans les hauteurs de la vallée du Gier. Le cadavre appartiendrait quant à lui à un homme originaire d'Europe de l'Est.

Corps criblé de balles dans la Loire : lien avec la voiture incendiée ?

Plus tôt dans l'après-midi, les pompiers avaient été appelés à intervenir sur la commune voisine de Cellieu (Loire), localisée à trois cents mètres du lieu où a été découvert le cadavre. Dans le lieu-dit le Crêt Saint-Martin, entre les hameaux de Mulet et de Ban, les sapeurs-pompiers se sont ainsi chargés d'un feu de voiture concernant un véhicule de type Mercedes.

Suite à la découverte du corps, une enquête a été ouverte et confiée à la police judiciaire. Ce dernière va  devoir notamment déterminer s'il existe bel et bien un lien entre l'incendie de la voiture et l'homme retrouvé mort dans le fossé.

La piste criminelle privilégiée

On apprend de même qu'en ce samedi, la police scientifique s'est rendue sur les lieux et y restée une bonne partie de l'après-midi. Le procureur de la République de Saint-Étienne Daniel Regnauld a déclaré que samedi soir, "l'hypothèse criminelle était privilégiée".

L'homme aurait donc été vraisemblablement tué par arme à feu, ce que l'autopsie, prévue pour être réalisée lundi à l'institut médico-légal de Saint-Étienne, confirmera ou infirmera. Il va également être question de définir l'identité de la personne, une opération actuellement en cours.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus