Loi Travail : l'accès au domicile de Myriam El Khomri contrarié par des opposants

Par , publié le
France Myriam El Khomri, invitée de RTL le 31 mai 2016
Myriam El Khomri, invitée de RTL le 31 mai 2016

Mercredi matin, des opposants à la loi Travail de Myriam El Khomri ont tenté de bloquer le domicile de la ministre. Ils ont été contrariés dans leur action par l'intervention des forces de l'ordre.

Le mouvement de contestation contre le projet de loi Travail de Myriam El Khomri vient de prendre une nouvelle tournure. Mercredi, tôt dans la mâtinée, des opposants ont ainsi tenté de bloquer l'accès au domicile de la ministre, situé dans le XVIIIe arrondissement de Paris.

Une action revendiquée par la coordination des intermittents et précaires d'Ile-de-France et dont le motif est signifié dans un communiqué : "Depuis trois mois que dure la mobilisation contre la loi Travail, depuis trois mois que le gouvernement s'obstine, nous avons eu le loisir de vérifier que, pour nous, aucune intimité ne vaut face à la logique économique et à son pendant policier".

El Khomri : des opposants devant son domicile délogés par la police

Les forces de l'ordre sont intervenues pour déloger les manifestants. Au nombre d'une trentaine, ces derniers ont été escortés par les policiers jusqu'au niveau du métro, afin d'obtenir l'apparente confirmation que ces opposants en avaient bien terminé avec leur volonté de blocage.

Cette journée risque toutefois de se conclure de plus ou moins pareille manière pour la ministre du Travail. Sur l'initiative du Parti socialiste (PS), se tiendra dans la soirée un meeting allant avoir pour thème "Loi travail : face aux régressions de la droite sénatoriale, défendons le progrès social". Une réunion à laquelle participera donc Mme El Khomri, mais aussi le Premier ministre Manuel Valls, le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll ainsi que le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis. Des opposants à la réforme du code du travail ont toutefois fait savoir leur intention d'être aussi de ce meeting.

Un meeting du PS appelé à être perturbé

Ce blocage rappelle qu'en février dernier, une trentaines d'éleveurs étaient directement venus au domicile de Stéphane Le Foll afin de leur communiquer leur colère de se sentir comme abandonnés par l'État. Et le porte-parole du gouvernement de s'être alors entretenus avec eux une heure durant et d'avoir notamment répondu "Je fais ce que j'ai à faire, je fais mon travail".

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus