Loi Travail : pas de motion de censure parce que France-Allemagne selon Bayrou

Par , publié le | modifié le
Politique François Bayrou sur Public Sénat le 7 juillet 2016
François Bayrou sur Public Sénat le 7 juillet 2016

Pour le maire de Pau François Bayrou, la droite n'a pas déposé de motion de censure pour contrer la nouvelle version de la loi travail en raison du contexte footballistique actuel.

Le Premier ministre Manuel Valls a une nouvelle fois invoqué l'article 49.3 de la Constitution pour faire adopter la réforme de la loi Travail sans nécessité d'un vote. Il y a quelques jours de cela, le député Les Républicains (LR) Benoist Apparu avait déclaré ne pas être favorable au dépôt d'une motion de censure par la droite.

Pour justifier sa position, il avait d'abord expliqué qu'"une motion de censure c'est d'abord un texte sur lequel on se retrouve. Ça voudrait dire qu'il faudrait que la droite française se retrouve et signe le même texte que l'extrême gauche française ou que les frondeurs français. Sincèrement, ce serait un mélange des genres et des rôles qui ne me paraît pas souhaitable." Avant d'indiquer que "le 49.3 est une procédure légitime" et qu'il "ne serait pas sérieux" d'ajouter une "crise politique" aux difficultés actuelles de la France.

Bayrou : "les députés n'auraient pas été là" pour la motion de censure

La maire de Pau François Bayrou estime cependant que si la droite n'a pas déposé de motion de censure, c'est parce que les députés n'auraient pas été présents. Invité jeudi sur le plateau de l'émission Territoires d'infos sur Public Sénat, l'ancien ministre a ainsi évoqué des motifs bien moins reluisants que ceux de M. Apparu :

"Vous savez pourquoi la droite ne dépose pas [de motion de censure] ? Elle ne dépose pas parce que les députés n'auraient pas été là. Vous vous rendez compte, on a un Parlement avec 577 membres, et l'opposition la plus importante dit 'non mais ils seront pas là'. [...] Parce que, paraît-il, il y a l’Euro, ou que c’est les vacances ou que c’est le mois de juillet". Avant d'ajouter que "la demi-finale, on peut la regarder à l’Assemblée nationale, je vous assure".

Estrosi parlait d'une loi Travail "plus censurable"

On se rappellera que mercredi, le maire LR de Nice Christian Estrosi avait assumé le choix de son camp de ne pas déposer une motion de censure contre la loi Travail. Notamment car le texte actuel ne serait, à son sens, plus matière à être censuré : "La cohérence de l'opposition est simple. Il s'est passé du temps, nous avons vu le spectacle offert, autant par les ultra gauchistes qui ont tout cassé en France, tout bloqué, que par la gauche du Parti socialiste comme de la gauche de la gauche. C'est une affaire interne désormais à la gauche, c'est son affaire, et puis je vous pose la question : 'Est-ce qu'il y a encore quelque chose à censurer?'"

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article