Loi Travail : Christian Estrosi prédit un nouveau recours au 49.3

Par , publié le | modifié le
Politique
Christian Estrosi sur France Info le 6 juillet 2016

Mercredi, l'adjoint au maire de Nice Christian Estrosi a assumé le choix des Républicains de ne pas déposer de motion de censure pour contrer le recours à l'article 49.3 du gouvernement. Et de pressentir que ce dernier l'invoquera de nouveau pour faire adopter la loi Travail.

Comme cela était plus ou moins attendu, mardi, le Premier ministre Manuel Valls s'est une nouvelle fois appuyé sur l'article 49.3 de la Constitution pour faire passer la réforme de la loi Travail sans besoin de la faire voter à l'Assemblée nationale.

Le camp des Républicains n'a toutefois pas souhaité déposer de motion de censure, alors que l'opposition s'y était employée lors du premier passage du texte. Reçu mercredi par nos confrères de France Info, l'adjoint au maire de Nice Christian Estrosi a assumé ce nouveau choix, qui selon lui ne désavoue pas le premier.

Estrosi sur la loi Travail : "Est-ce qu'il y a encore quelque chose à censurer ?"

 "La cohérence de l'opposition est simple. Il s'est passé du temps, nous avons vu le spectacle offert, autant par les ultra gauchistes qui ont tout cassé en France, tout bloqué, que par la gauche du Parti socialiste comme de la gauche de la gauche. C'est une affaire interne désormais à la gauche, c'est son affaire, et puis je vous pose la question : 'Est-ce qu'il y a encore quelque chose à censurer?'"

M. Estrosi estime ainsi que Les Républicains sont maintenant tournés vers la présidentielle de 2017 : "Nous avons plus à nous concentrer désormais sur le cap de 2017, proposer de vraies réformes et montrer aux Français que, contrairement aux conservateurs de tout bord qui sont à gauche, nous sommes de vrais réformateurs et nous aurons de vraies réformes à proposer pour notre pays."

Un retour du 49.3 déjà pressenti ?

En revenant sur le sujet de la loi Travail, l'ex-maire niçois a enfin prédit qu'il sera encore une fois question d'un recours au 49.3 lors du troisième passage du texte au Sénat le 18 juillet prochain :

"Le meilleur travail que nous ayons pu faire, c'est malgré tout le travail qui a été effectué par nos sénateurs, où nous avons proposé une vraie réforme en matière de travail pour les Français. Le gouvernement a souhaité revenir sur le texte tel qu'il a été adopté par le Sénat et tel que nous l'avons modifié, nous allons de nouveau travailler et en même temps que nous faisons ce travail, c'est le cap de 2017 que nous proposons. [...] Mais vous verrez que pour la troisième fois, le gouvernement utilisera le 49.3".

Crédits photos : capture d'écran Dailymotion

Partager cet article

Pour en savoir plus