Loi travail : 10 manifestants condamnés par le tribunal correctionnel

Par , publié le
France Des passants devant l'hôpital Necker cible de casseurs le 14 juin 2016 à Paris
Des passants devant l'hôpital Necker cible de casseurs le 14 juin 2016 à Paris

Dix personnes interpellées lors des affrontements du mardi 14 juin en marge du rassemblement contre la Loi travail ont été jugées par le tribunal correctionnel de Paris qui a prononcé des peines de prison ferme.

Les sanctions judiciaires tombent une à une pour les manifestants interpellés lors du rassemblement contre la Loi travail du 14 juin dernier. Alors que 18 personnes ont comparu devant le tribunal correctionnel de Paris, 10 ont été condamnées à des peines allant jusqu’à de la prison ferme.

Prison ferme pour les casseurs

Selon les informations relayées par Le Monde, 18 personnes âgées de 18 à 57 ans sont donc passées devant le tribunal en comparution immédiate jeudi 16 juin. Au total, le tribunal a prononcé des condamnations pour 10 personnes.

Trois manifestants ont été condamnés à de la prison ferme et l’un d’entre eux a été placé sous mandat de dépôt après avoir avoué des jets de pierres sur la police. Sept autres prévenus ont été condamnés à des peines de prison avec sursis.

Deux personnes relaxées

Le tribunal a également décidé de relaxer deux des personnes qui comparaissaient hier alors que les autres ont été convoquées à une date ultérieure pour recevoir leurs jugements. Deux autres présumés casseurs vont comparaître aujourd’hui.

Lors de cette manifestation de mardi particulièrement violent, vingt-neuf policiers et onze manifestants ont été blessés dans les affrontements qui ont émaillé le rassemblement. L’une des images fortes de ce 14 juin restera à n’en pas douter les dégradations subies par l’hôpital Necker, qui est spécialisé dans l’accueil d’enfant malade, et qui a vu plusieurs de ses vitrines brisées par des casseurs. De nombreux commerces ont également été mis à sac par les manifestants et des véhicules appartenant à la régie des transports parisiens avaient été incendiés dans la soirée.

Crédits photos : © AFP DOMINIQUE FAGET

Partager cet article

Pour en savoir plus