Logos nutritionnels : des tests grandeur nature à l'automne

Par , publié le
Santé Illustration. Un rayon de supermarché.
Illustration. Un rayon de supermarché.

Marisol Touraine a annoncé que les logos nutritionnels sur les aliments allaient faire l'objet de tests dès septembre dans une cinquantaine de grandes surfaces.

Les nouveaux logos nutritionnels sur les aliments, promis par la ministre de la Santé via la Loi santé, vont-ils être généralisés en 2017 ? Toujours est-il que Marisol Touraine vient d'annoncer leur mise en place dans une cinquantaine de supermarchés en France dès le mois de septembre.

Des logos nutritionnels pour aider les consommateurs

L'utilité de ce nouveau dispositif ? La ministre précise qu'il "permettra d’un coup d’œil de savoir quelle est la qualité nutritionnelle d’un produit", tout en rappelant qu'"En France, 1/3 des Français sont en surpoids, le nombre de diabétiques augmente (...) Mon objectif, c’est que chacun puisse, d’un simple coup d’œil, évaluer ce qu’il achète".

Concrètement, deux sortes de logos co-existent en Europe : d'un côté les descriptifs, qui indiquent la teneur par exemple la teneur en sel ou en sucre, et de l'autre les synthétiques, qui font la part belle à des codes couleurs. La ministre n'a pas tranché, indiquant que "L’Agence chargée de la sécurité alimentaire (Anses) les trouve tous les deux de bonne qualité. J’ai donc pris la décision de les tester grandeur nature auprès des consommateurs pour pouvoir choisir celui qui est le plus efficace, en vue d’une application en 2017".

La CLCV recommande l'application du code 5 couleurs

Il y a peu, la très influente association Consommation Logement Cadre de vie avait penché pour le code 5 couleurs, jugé après plusieurs études plus simple de compréhension, et donc plus efficace. Mais du côté des distributeurs et industriels, le code fâche car ils le jugent discriminant dans certains cas.

Concernant les tests, ils seront menés ainsi, affirme Marisol Touraine : "Chacune des signalétiques sera testée dans dix supermarchés. Dix autres supermarchés n’auront, eux, pas de logo, pour faire la comparaison. Dans chacun de ces supermarchés, plus de 800 produits vont être étiquetés. Bien sûr, tous les produits d’une même gamme porteront un logo. Si on décide d’étiqueter une pizza, toutes les pizzas le seront".

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus