Listeria : des produits de la marque Charcuterie Bordelaise retirés de la vente

Par , publié le | modifié le
Santé
Photo d'illustration. Poêle et poulet grillé.

Des lots de pâtés et de grattons de la marque Charcuterie Bordelaise porteurs de la listeria ont été vendus entre le 1er et le 24 décembre.

Si vous avez récemment acheté des produits de la marque Charcuterie Bordelaise, lisez attentivement l’article qui va suivre. La marque a annoncé en ce début de semaine le retrait de la vente de plusieurs de ses références, car des traces de la bactérie listeria monocytogenes y ont été détectées.

Le pâté et les grattons bordelais concernés

Selon un communiqué de la marque repris par Sud Ouest, les produits concernés sont vendus sous l’appellation « grattons bordelais », des « grattons au foie de canard » et également du « pâté de recette landaise ». L’entreprise tient à mettre en garde les personnes qui ont acheté des produits entre les 1er et le 24 décembre, car certains lots concernés par la contamination à la listeria ont été mis en vente pendant cette période.

Les produits concernés étaient proposés à la vente en libre-service sous la forme de barquette et de vente sous-vide mais également au rayon traditionnel. Des affiches d’information ont été mises en place dans les magasins qui auraient vendu des lots potentiellement contaminés et la marque encourage les consommateurs à se renseigner auprès de leur point de vente pour voir si elles ont potentiellement acheté un lot concerné par la mesure de retrait. La marque a également mis en place une cellule de renseignement par téléphone au 05 56 85 87 11.

Les symptômes de la contamination

Si vous avez consommé des grattons et du pâté de la marque et que vous ressentez de la fièvre accompagnée ou non de maux de tête, il faut rapidement consulter un médecin en lui signalant la consommation de produits potentiellement porteurs de la listeria.

Le risque est potentiellement accru chez les femmes enceintes, les personnes âgées et les personnes immuno-déprimées. Le délai d’incubation peut monter jusqu’à huit semaines.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article