Les maladies rénales favorisées par un excès de viande rouge ?

Par , publié le
Santé Photo d'illustration. De la viande rouge.
Photo d'illustration. De la viande rouge.

Une étude menée à Singapour suggère que les adeptes de la viande rouge présentent un risque d'insuffisance rénale supérieur au reste de la population.

Les maladies des reins sont-elles favorisées par un excès de consommation de viande rouge ? Oui, si l'on ne croit les résultats d'une étude de Singapore Chinese Health Study publiée dans le Journal of the American Society of Nephrology.

Pendant 15 ans, ils ont suivi 63.257 Chinois adultes représentant divers régimes alimentaires. Un quart d'entre eux mange régulièrement de la viande rouge, majoritairement du porc (considéré comme une viande rouge par l'OMS).

Viande rouge : les résultats de l'étude

Pour le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), "La viande rouge fait référence à tous les types de viandes issus des tissus musculaires de mammifères comme le bœuf, le veau, le porc, l’agneau, le mouton, le cheval et la chèvre".

D'après les résultats, le groupe qui consommait le plus de viande rouge présentait un risque de 40% supérieur de développement d'une maladie rénale. Pour autant, ce risque supplémentaire n'a pas été observé concernant les autres sources de protéines, qu'elles fussent végétales ou animales.

Les recommandations des experts

En ce qui concerne la volaille, la chair du poisson, les oeufs et les produits laitiers, la corrélation n'a pas été observée. Mieux, le soja et les légumes présents dans le régime alimentaire auraient des vertus protectrices. Ce que résume le Pr Woon-Puay Koh, principal auteur de l'étude : "Nos découvertes suggèrent que les personnes consommant beaucoup de viande rouge et souffrant déjà d’insuffisance rénale peuvent continuer à absorber des protéines mais par le biais d’aliments à base de plantes. Quant à celles qui désirent manger de la viande malgré tout, le poisson, les fruits de mer et la volaille représentent de meilleures alternatives à la viande rouge".

En pleine saison des grillades dans le jardin, il n'est pas nécessaire donc de remiser rageusement votre barbecue. Pensez plutôt à varier ce que vous y faites griller.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus