L’insuffisance rénale chronique accroit le risque d’infarctus

Par , publié le | modifié le
Santé L\'insuffisance rénale chronique accroit le risque d\'infarctus

Le risque d'infarctus chez les malades souffrant d'insuffisance rénale chronique (IRC) serait aussi important que celui des personnes ayant déjà eu un infarctus.

Selon une étude publiée mardi dans le journal médical britannique The Lancet, les personnes souffrant d’insuffisance rénale chronique auraient un risque particulièrement élevé d’infarctus. En effet, dans ce document, les scientifiques avancent que le risque pour ces personnes malades serait aussi fort que pour les patients ayants déjà eu un infarctus.

Effectuée sur près de 1,3 million de personnes admises dans des hôpitaux canadiens durant une période de deux ans, pour des infarctus du myocarde, l’étude a comparé les risques d’infarctus chez des patients atteints d’IRC, de diabète, ayant déjà eu un infarctus et enfin chez les personnes combinants ces éléments.

Les résultats montrent d’une part, que les personnes atteintes d’IRC et de diabète, on autant de risques d’avoir un infarctus que celles qui en ont eu un dans le passé et d’autre part que la proportion de personnes décédées dans les 30 jours ayant suivi leur admission à l’hôpital est bien plus importante chez les insuffisants rénaux.

Le Dr Marcello Tonelli qui a dirigé l’étude à l’université d’Alberta estime que l’on peut « considérer l’insuffisance rénale chronique comme un risque similaire à celui d’un premier infarctus ». Cette étude pourrait permettre aux malades souffrant d’IRC de recevoir des statines, un médicament qui vise à réduire le taux de mauvais cholestérol dans le sang.

En France, on dénombre plus de deux millions de personnes atteintes d’insuffisance rénale chronique. Des malades à des degrés divers qui ont parfois en plus du diabète.

Partager cet article

Partager vos lectures sur Facebook

exemple : Benjamin a lu : L’insuffisance rénale chronique accroit le risque d’infarctus sur 24Matins.fr