L’Insee va publier ses statistiques plus rapidement

Par , publié le
Économie Image d'illustration. La croissance.
Image d'illustration. La croissance.

L’Insee vient d’annoncer son nouveau calendrier concernant la divulgation des différents indicateurs de l’économie française. En règle générale, les statistiques arriveront plus rapidement.

Les différentes statistiques de l’Insee sont toujours très attendues, notamment en ce qui concerne les chiffres du chômage ou les données concernant l’inflation et la croissance. Mais certains se plaignent que ces statistiques arrivent parfois un peu tard.

C’est ce qui va pousser l’Insee à réviser ses méthodes de calcul dès 2016 afin de dévoiler ses estimations sur la croissance trimestrielle, l’indice des prix à la consommation (IPC) mensuels, le taux de chômage au sens du BIT et le taux de pauvreté plus rapidement à la fin de chaque trimestre.

L’Insee va changer ses méthodes de calcul

Pour s’inscrire dans le cadre européen, l’Insee va donc revoir son calendrier de divulgation de ses statistiques. Par exemple, une première estimation du PIB sera dévoilée 30 jours après la fin d’un trimestre, contre 45 jours jusqu’ici. Une rapidité permise par la « mise à disposition précoce est rendue possible par le fait que de nombreuses sources sont elles-mêmes disponibles plus tôt qu’avant », explique Jean-Luc Tavernier, le directeur de l’Insee cité dans La Tribune.

L’institut explique qu’il lui faudra tout de même procéder à quelques extrapolations sur certaines données pour donner ces chiffres plus rapidement. 30 jours après un trimestre, les statistiques portant sur la production industrielle ou encore le commerce extérieur ne sont pas connues, mais après plusieurs campagnes de tests, l’Insee indique une marge d’erreur maximale de 0,07 point pour le calcul du PIB.

Les données dévoilées plus rapidement

Concrètement, l’Insee dévoilera plus rapidement l’indice des prix à la consommation mensuel 15 jours plus tôt qu’aujourd’hui. Puis le taux définitif sera publié au journal officiel le 15 du mois suivant.

Le taux de chômage au sens du BIT sera également dévoilé plus tôt dans l'année. Autour du 20 mai 2016, on connaîtra le taux observé lors du premier trimestre de l’année. Le calcul du taux de pauvreté fera de son côté l’objet d’une simulation qui permettra de l’estimer plus rapidement grâce à la modélisation de certaines données de revenus et des barèmes de la législation fiscale et sociale.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article