L'inquiétante progression des cancers du poumon parmi les femmes

Par , publié le
Société Le cancer du poumon illustré.
Le cancer du poumon illustré.

Si le cancer du sein reste la première cause de mortalité chez les femmes parmi les cancers, il pourrait bien être rattrapé par le cancer du poumon, selon un rapport.

Certes, le rapport publié par l'Institut national de veille sanitaire (InVS) et l'Institut national du cancer (INCa) rappellent que le cancer du sein, parmi la population féminine, est toujours en tête des cas de mortalité par cancer (près de 12.000 décès relevés en 2012).

Mais les spécialistes tirent la sonnette d'alarme quant à la progression du cancer du poumon, à l'heure 4ème cause de mortalité dans notre pays.

"Le cancer du poumon chez les femmes a été multiplié par quatre en dix ans"

Ces mots terrifiants, repris par 20minutes, sont prononcés par Julien Carretier, chercheur au Centre Léon Bérard à Lyon à l'occasion de la journée mondiale de lutte contre le cancer. Et le spécialiste ne mâche pas ses mots. Selon lui, "Les évolutions sont rapides. Ce cancer sera plus meurtrier que le cancer du sein dès l’année prochaine". Les dernières statistiques, datant de 2012, pointent le décès de 8.623 femmes du fait d'un cancer du poumon.

Sans surprise, le tabac est le grand responsable puisque selon l'INCa, 80% des cancers bronchiques en découlent. Julien Carretier précise : "Un tiers des femmes fument. Aujourd’hui, elles fument presque autant que les hommes".

La prévention n'est pas à la hauteur

Plus globalement, à l'occasion de cette journée contre le cancer, l'accent a été mis sur la prévention. Et à quoi bon être un pays leader en terme de traitements quand la prévention n'est pas efficace ? Quelques chiffres éloquents : le cancer de l'utérus cause la mort de 1.000 femmes quand 9 cas sur 10 pourraient avoir été guéries, si dépistées plus en amont. Et que dire de la consommation de tabac, qui atteint près d'1 adolescent sur 4 en France ? Il suffit de tourner le regard aux antipodes, en Australie, pour se rendre compte que ce taux tombe à 3,5%. Pays dans lequel il est bon de rappeler que le prix du tabac, et peut-être le paquet neutre, semblent être particulièrement dissuasifs, du moins pour la jeune population.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus