Ligue arabe : le Hezbollah libanais classé groupe "terroriste"

Par , publié le
International Hassan Nasrallah, chef du Hezbollah libanais
Hassan Nasrallah, chef du Hezbollah libanais

La ligue arabe vient de déclarer le Hezbollah libanais groupe "terroriste", bien que le Liban et l'Irak aient émis "des réserves" quant à la décision énoncée.

En début de mois, les monarchies du Golfe (Arabie saoudite, Qatar, Bahreïn, Koweït, Émirats arabes unis et Oman) avaient classé le Hezbollah libanais groupe "terroriste", et ce au lendemain d'un discours du chef du mouvement Nassan Hasrallah qui accusait l'Arabie saoudite d'agir dans le but d'une "sédition entre musulmans sunnites et chiites".

Et vendredi, c'est au tour de la ligue d'arabe d'avoir émis pareille considération lors d'une réunion tenue à son siège au Caire entre les différents ministres arabes des Affaires étrangères. La décision a été énoncée à la presse par le diplomate bahreïni Wahid Moubarak Sayar, lequel a précisé que le Liban et l'Irak ont fait part de leurs "réserves" concernant le verdict rendu par les ministres.

Hezbollah libanais : "terroriste" pour les monarchies du Golfe et la ligue arabe

Cité par nos confrères du Point, le diplomate a indiqué que "la résolution du conseil [NDLR : des ministres des Affaires étrangères] de la Ligue comprend la désignation du Hezbollah comme groupe terroriste". Il est à souligner au passage que le Bahreïn dirige actuellement le conseil dont la présidence est tournante.

Le ministre irakien des Affaires étrangères contre

On notera de même qu'un peu plus tôt dans la matinée, et suite aux déclarations du ministre irakien des Affaires étrangères Ibrahim al-Jaafari quant à son refus de voir le Hezbollah libanais désigné de groupe "terroriste", la délégation saoudienne s'était temporairement retirée des débats. Outre les six monarchies du Conseil de coopération du Golfe (CCG), et plus récemment donc la ligue arabe, le Hezbollah libanais est également perçu comme un mouvement "terroriste" aux yeux des États-Unis, du Canada et de l'Australie. C'est également la classification que l'Union européenne a attribué à la branche armée du mouvement. Lequel a, pour rappel, été fondé dans les années 80 par les Gardiens de la révolution iraniens et qui peut se traduire par "Parti de Dieu".

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus