"L'homme irrationnel" : Woody Allen en dévoile un peu plus

Par , publié le | modifié le
Cinéma Joaquin Phoenix et Parker Posey dans "L'homme irrationnel"
Joaquin Phoenix et Parker Posey dans "L'homme irrationnel"

Woody Allen, réalisateur de "L'homme irrationnel" prévu pour sortir à l'automne, se livre davantage sur son nouveau film au travers de propos tenus lors du dernier Festival de Cannes.

Présenté hors compétition en mai dernier au 68ème Festival de Cannes, L'homme irrationnel avait été une nouvelle occasion pour son réalisateur Woody Allen de partager quelques-unes de ses pensées avec les médias.

L'homme irrationnel est centré autour du personnage d'Abe, incarné par Joaquin Phoenix. Ce professeur de philosophie ne sait plus trop bien quoi attendre de la vie, et son arrivée dans l'université d'une petite ville va l'amener à faire la connaissance de Jill Pollard (Emma Stone), une étudiante très douée en philosophie qui se montrera fascinée par l'enseignant lui-même dévoré par la dépression. Jusqu'au jour où la vie d'Abe va prendre un tournant décisif.

Woody Allen : le choix de Joaquin Phoenix "pas si irrationnel que cela"

Lors de la conférence de presse cannoise donnée dans le cadre de la présentation du film, Woody Allen s'était exprimé au sujet de certaines décisions capables de bouleverser une existence : "Je crois qu'au cours de la vie on arrive toujours à tournant, un moment important lors duquel on réalise soudainement que quelque chose d'exceptionnel peut arriver si l'on fait un choix. Si c'est le bon choix, tant mieux. Dans le cas du choix effectué par Joaquin, il n'est pas si irrationnel que cela quand on le compare avec certaines des décisions que nous prenons."

"L'homme irrationnel" : une décision et une libération ?

Sans qu'il eût révélé, pour d'évidentes raisons, la teneur du choix pris par Abe dans L'homme irrationnel, le réalisateur avait maintenu qu'il ne considérait pas si incongrue que cela la décision de son personnage : "Les gens choisissent tout au long de leur vie si leur existence va avoir un sens ou si elle va en être dépourvue. Par exemple, on peut choisir d'être croyant, ce qui veut dire qu'on croit que, si l'on mène une bonne vie, on vivra au paradis. Ce n'est pas plus fou que le fait qu'[Abe] pense qu'en commettant cet acte sa vie deviendra meilleure." L'homme irrationnel sera lancé le 14 octobre 2015 dans les salles obscures.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article