L'Haÿ-les-Roses : une double fusillade ensanglante la journée d'hier

Par , publié le | modifié le
France Un véhicule de la police française.
Un véhicule de la police française.

Deux fusillades ont éclaté vendredi à L'Haÿ-les-Roses à quelques heures d'intervalle faisant plusieurs blessés dont un très grave. La première fusillade aurait éclatée en milieu de matinée et la seconde en soirée. Un règlement de compte envisagé.

Sombre journée pour les habitants de L'Haÿ-les-Roses dans le Val-de-Marne qui ont été témoins d'une première fusillade vers 10h du matin et d'une seconde le soir aux alentours de 19h. Les deux fusillades ont fait plusieurs blessés dont un jeune homme de 23 ans qui est toujours entre la vie et la mort. Les enquêteurs devront désormais déterminer s'il existe un lien entre ces deux affaires.

Une première fusillade vendredi matin

La première fusillade a éclaté vers 10h du matin lorsque deux hommes cagoulés et à pied ont tiré sur une voiture arrêtée à un feu rouge. A l’intérieur du véhicule se trouvaient un couple et un enfant de 10 ans. Un des deux adultes a été blessé par balles et le petit garçon de 10 ans a été légèrement blessé par des éclats de verre, ils ont tous les deux été transportés à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre.

Les premiers éléments de l’enquête semblent révéler que l'homme de 40 ans, qui venait de sortir de prison, a été la cible d'un règlement de comptes. En effet, l'homme est "extrêmement connu" des services de police et a déjà été "lourdement condamné" pour trafic de stupéfiants. En plus d'une condamnation pour trafic de drogue, l'homme avait aussi été condamné à deux reprises pour "association de malfaiteurs" et "infraction à la législation sur les armes".

Le maire de L'Haÿ-les-Roses s'est exprimé sur la fusillade de vendredi matin en indiquant que "l’affaire de ce matin est d’un certain niveau avec un deal de drogue, avec une personne qui était visée qui venait de purger quinze ans de prison, en France, on ne fait pas quinze ans de prison pour rien, cet homme avait visiblement un contrat sur sa tête".

Une deuxième fusillade a éclaté dans la soirée

Le climat s'est de nouveau tendu vendredi à L'Haÿ-les-Roses lorsqu'une deuxième fusillade a éclaté vers 19h. Un jeune homme de 23 ans, "connu des services de police pour de la petite délinquance" a été la cible d'au moins un tireur qui l'a blessé "dans le mollet et dans l'aine", selon une source policière. Le jeune homme a été transporté dans un hôpital parisien pour y être soigné, il se trouve entre la vie et la mort.

Selon les premières indications, une voiture serait venue percuter le jeune homme qui marchait dans la rue de Bicêtre. Le chauffeur l'aurait ensuite bloqué contre un mur avant l'arrivée d'un complice en scooter. Le conducteur du scooter aurait alors tiré à deux reprises sur le jeune homme.

Vincent Jeanbrun, le maire de L'Haÿ-les-Roses a indiqué à nos confrères de BFMTV que "même s'il était un peu connu des services de police, ce n'était pas un ange, mais ce n’était clairement pas un grand caïd", en ajoutant que le jeune homme de 23 ans "a été victime d'une méthode de professionnel (...) il y avait une volonté de l'abattre avec une notion de nettoyage". Pour l'heure aucun lien n'a été établi entre les deux fusillades qui ont laissé les habitants de L'Haÿ-les-Roses en état de choc.

Crédits photos : Christopher Dodge / Shutterstock.com

Partager cet article