L'excès de réglisse serait néfaste pour les femmes enceintes

Par , publié le
Santé
Illustration. Une femme enceinte.

Une étude finlandaise tend à démontrer qu'une consommation excessive de réglisse chez la femme enceinte affecte négativement l'intelligence de l'enfant et augmente la probabilité d'une puberté précoce.

Les envies alimentaires des femmes enceintes peuvent concerner d'atypiques associations comme des produits dont la consommation unique n'apparaît pas tel un problème. Il serait aujourd'hui tentant de les déconseiller de se régaler de réglisse en fortes quantités, et ce pour les prévenir de néfastes conséquences sur leur enfant en devenir.

En 2009, des chercheurs finlandais de l'université d'Helsinki avaient mis en évidence les effets négatifs d'une telle consommation chez les femmes en situation de grossesse, en ayant ainsi communiqué sur un quotient intellectuel (QI) et une concentration réduits pour les enfants concernés, une étude réalisée quand ces progénitures avaient atteint leur huitième année.

Grossesse et excès de réglisse : un QI réduit pour l'enfant ?

Comme le rapporte Pourquoi Docteur ?, ce sont les mêmes scientifiques qui sont à l'origine de cette nouvelle enquête, conduite sur les 380 mêmes sujets aujourd'hui âgés de 13 ans. Ces jeunes volontaires ont été soumis à des tests visant à évaluer leur mémoire et leurs capacités de raisonnement.

Il s'est avéré que les enfants dont la mère avait absorbé une importante quantité de réglisse pendant la grossesse (de l'ordre de 250 grammes par semaine) auront délivré des résultats moins concluants que les autres enfants, un écart estimé à sept points de QI. Ils seraient en outre trois fois plus sujets à des troubles du comportement. Les adolescentes de cette étude exposées à la réglisse ont quant à elle affiché un indice de masse corporelle (IMC) plus élevé et une puberté plus précoce et prononcée.

La glycyrrhizine à l'origine

Les chercheurs expliquent que c'est la glycyrrhizine, molécule présente dans la réglisse, qui est à l'origine de ces différences. Si ses bienfaits sont notables, comme notamment ses propriétés anti-inflammatoires et ses effets soignants sur la toux et les ulcères, la glycyrrhizine est également liée à une hausse de la pression artérielle et de la fréquence d’accouchement prématuré.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus