Laver la vaisselle, un bon moyen de vaincre le stress

Par , publié le | modifié le
Santé Illustration. Une personne faisant la vaisselle.
Illustration. Une personne faisant la vaisselle.

Si vous l'aviez déjà remarqué, il est une tâche ménagère qui a peut-être des effets déstressants, c'est la vaisselle. Une équipe de scientifiques de Floride vient de le prouver. Si si.

Ho, nous ne sommes pas dupes : à la lecture du titre, nombre d'entre vous, femmes ou hommes avez au mieux ricané, au pire hurlé en lisant le titre de cet article. Si vous êtes un ou une ennemie farouche de la vaisselle, sachez que selon ces chercheurs de l'Université de Floride, elle est comme nombre de tâche quotidiennes et répétitives, un excellent moyen d'envoyer valser les idées noires et le stress.

Vaisselle : stress diminué, inspiration en hausse

Exécuter cette tâche jugée la plupart du temps ingrate permettrait ainsi de diminuer le stress de 27%, et de faire grimper l'inspiration de 25%. Pour arriver à cette conclusion surprenante, les chercheurs ont testé 51 étudiants de l'Université de Floride, séparés en deux groupes distincts. L'un était chargé d'exécuter la tâche en suivant un mode d'emploi simple et et froid. Mais le second a reçu des consignes faisant appel à la pleine conscience.

La pleine conscience ou samyak-smriti en sanskrit, est un courant de pensée important du bouddhisme. L'attention juste, comme elle est appelée aussi, demande à l'individu de fixer cette attention sur les sensations qui interviennent, leur durée et leur aspect négatif ou positif. La personne, qui doit rester silencieuse et neutre, parvient ainsi à se détacher de la matière.

Une tâche quotidienne pour arriver à la méditation

Vous avez bien lu : ce plat à gratin bien incrusté, peut vous faire parvenir à un état méditatif. Mais revenons à nos volontaires étuidants; tous ont été amenés à laver 18 plats avant de devoir répondre à un questionnaire précis sur son bien-être. Adam Hanley, principal auteur de l'étude publiée dans la revue Mindfullness, relève : "Ce qui m'a particulièrement intéressé dans cette expérience est la façon dont les activités de la vie quotidienne pouvaient être utilisées pour promouvoir un état de pleine conscience et par conséquent augmenter le niveau de bien-être".

Les taux que nous avons indiqués au début de l'article ont été obtenus après que le volontaires se soient attachés à ressentir la température de l'eau, ou encore le parfum qui se dégageait du liquide vaisselle. Est-il utile de préciser encore que le groupe qui a fait la vaisselle de manière classique n'avait pas vraiment relevé de bien-être à la tâche.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article