Les hommes mangeraient plus en présence de femmes qu'ils cherchent à impressionner

Par , publié le
Société Un repas entre amis (photo d'illustration)
Un repas entre amis (photo d'illustration)

Selon une étude américaine, les hommes mangeraient davantage en compagnie de femmes qu'ils visent à impressionner.

Incroyablement mais apparemment vrai, les hommes se nourriraient plus volontiers en présence de femmes qu'ils cherchent à impressionner. C'est ce que révèle une étude menée par des chercheurs de l’université de Cornell (États-Unis) auprès de 105 adultes.

Nos confrères du Parisien rapportent que l'enquête s'est étendue sur deux semaines, durant lesquelles les chercheurs se sont penchés sur la consommation de cette centaine de sujets au sein d'un restaurant italien. Pour la précision, l'établissement proposait des plats à volonté.

États-Unis : les hommes mangeraient plus d'aliments sains et non-sains en présence de femmes

Plus concrètement, les auteurs de l'étude ont relevé à la fois le nombre de tranches de pizza et celui d'assiettes de salades consommées par chacun de ces adultes. En prenant en compte les différentes catégories dans lesquelles sont placées la pizza et la salade, la première étant ainsi considérée tel un aliment non-sain, à la différence de la seconde. A également été noté le sexe des personnes avec qui ces sujets prenaient leur repas, ceux-ci ayant d'ailleurs été questionnés après être passés à table sur leur envie préalable de se sustenter, leur état physique actuel et s'ils estimaient avoir trop mangé.

Pas de différences observées pour les femmes

Les chercheurs se sont alors rendu compte qu'en présence d'au moins une femme, les hommes mangeaient davantage qu'en compagnie d'un homme. Et ce quels que soient les aliments concernés (+93% de pizza et +86% de salade). En revanche, aucune différence n'a été relevée pour les femmes, qu'elles aient mangé avec des congénères ou des hommes, bien qu'un certain nombre d'entre elles aient rapporté avoir trop mangé en présence d'hommes. Pour Kevin Kniffin, responsable de l'étude, "ces résultats suggèrent que les hommes ont tendance à se suralimenter pour se mettre en avant - cette tendance est aussi présente dans les compétitions de la plus grande quantité de nourriture ingurgitée auxquelles participent presque exclusivement des hommes".

Crédits photos : Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus