Les Français toujours plus méfiants envers le numérique

Par , publié le | modifié le
Web Illustration. Navigateur web.
Illustration. Navigateur web.

Les Français ont beau être férus d'Internet, leurs réticences face au commerce en ligne ne faiblissent pas. Leur confiance dans le numérique fait l'objet d'un baromètre paraissant tous les deux ans. Le cru 2015 a été publié et la confiance est en berne.

Tous les deux ans, le baromètre de la confiance des Français dans le numérique est effectué par l'Idate pour le compte de l'Association de l'économie numérique (Acsel) et la Caisse des dépôts.

Et il s'avère que notre comportement et notre confiance envers le monde du web sont plutôt paradoxaux. Car si nous l'utilisons beaucoup, à toute heure et dans une multitude de cas (divertissement, consommation, monde professionnel), nous n'en restons pas pour autant très réticents à communiquer nos données personnelles.

Internet : une confiance en baisse

Ainsi, selon ce baromètre 2015, seuls 40% des Français ont "globalement confiance dans l'usage d'internet". Ce taux de confiance est en baisse depuis 5 ans. L'explication, selon Cyril Zimmermann président de l'Acsel qui est interrogé par LaTribune.fr, est à chercher du côté d'une arrivée à pleine maturité de notre utilisation de ce medium. En clair, mieux nous le connaissons, l'appréhendons, plus ses risques nous apparaissent en pleine lumière.

Ainsi, Mr. Zimmermann précise : "Les usages plafonnent à des niveaux très élevés, ce qui révèle que la France est un pays très connecté. (...) Internet touche désormais toute la société. Les réticents d'il y a cinq ans s'y sont globalement mis. Dans ce contexte, la détérioration de la confiance est un signal intéressant au moment où se développe toute une industrie de la donnée avec le cloud, le big data, le profilage publicitaire...".

Quelles sont les réticences ?

Dans le détail, l'on apprend que 21% des sondés sont "réticents à la communication d'attributs d'identité en ligne" (contre 15% en 2013). Un taux en hausse, tout comme ceux concernant les achats en ligne : 36% préfèrent "ne pas communiquer leur numéro de carte bancaire en ligne", 31% n'aiment tout simplement pas "acheter à distance" (un taux à relier avec les 38% qui "préfèrent toucher les produits").

Et les proportions s'envolent dans le cas de la peur d'un piratage des données bancaires à l'occasion d'un achat chez un e-commerçant (86%), ou du compte bancaire lui-même (66%). Pour contrecarrer ces craintes, les Français disent mieux protéger leur identité sur le Net. 84% d'entre eux confessent avoir déjà donné de fausses informations sur celle-ci, et changer régulièrement leurs mots de passe. Le président de l'Acsel insique : "Les Français sont attentifs à leur sécurité et utilisent des astuces personnelles pour profiter des avantages d'Internet tout en ayant l'impression de maîtriser la situation".

Crédits photos : kpatyhka/Shutterstock.com

Partager cet article