Les Français, fous de Facebook

Par , publié le
Web Facebook, le réseau social
Facebook, le réseau social

30 millions, c'est le nombre d'utilisateurs actifs par mois en France sur Facebook. Ce qui correspond à une belle augmentation depuis la fin 2014.

Depuis novembre 2014, 2 millions de Français supplémentaires, utilisateurs actifs par mois du réseau social, ont rejoint les rangs des fans de Facebook dans notre pays. Ce qui porte à 30 millions le nombre revendiqué par le réseau américain.

La raison de ce nouvel apport à son audience vient de la bonne santé de la vidéo sur Facebook, elle qui en est devenue le pivot central.

La vidéo, véritable locomotive du réseau social

Par "utilisateur actif", la société fondée par Mark Zuckerberg entend internaute qui a posté, "liké" ou partagé un contenu au moins une fois dans le mois. Et si Facebook compte sur la vidéo pour entraîner son trafic toujours plus haut, il peut particulièrement attendre de la France un grand soutien dans ce domaine. En effet, en l'espace d'une année, les internautes français ont posté près de deux fois plus de vidéos (+93%), alors que dans le reste du monde, cette augmentation ne représente "que" 75%.

Laurent Solly, directeur de la branche française du réseau, précise que "Parmi les Français qui regardent Facebook tous les jours, plus de 50% regardent une vidéo". Médias généralistes et sites plus "jeunes" se partageant la plus grande partie de ces visionnages. A l'antenne de France Inter, il indique en outre que le fil d'actu des internautes présente "5 à 7% de liens sponsorisés en moyenne. C’est un pourcentage qui est voulu, notre stratégie publicitaire est de ne pas surcharger la timeline de post sponsorisés".

Quelles alternatives ? Aucune, pour le moment

Dès lors, au niveau mondial cette fois, qui est en mesure de pouvoir inquiéter Facebook ? Numerama rappelle que des concurrents comme Ello tentent bien de se faire une place au soleil. Las, la grande force de Facebook est d'agréger tous les individus faisant partie de notre entourage, nous rendant le passage à un réseau alternatif. Même si ce dernier présente des avantages (utilisation des données, ou absence de pub) que le plus grand réseau mondial n'a pas. Dès lors, il faut faire le choix de l'alternative, mais tout en acceptant le risque de se sentir bien seul.

Crédits photos : JaysonPhotography / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus