Les compagnies aériennes sont alarmistes face à la crise de la zone euro

Par , publié le | modifié le
Environnement Avion-vol-ciel

Si la crise persiste, les compagnies aériennes vont connaître une perte de 8 milliards de dollars.

L’Association Internationale du transport aérien (IATA) regroupe 240 compagnies aériennes qui assurent les 84% du trafic aérien dans le monde. Elle s’attend à un recul de ses prévisions pour l’année prochaine malgré la crise. En revanche, elle continue à croire en la capacité des compagnies aériennes à faire des bénéfices de 6,9 milliards de dollars pour cette année, soit l’équivalent de 5,1 milliards d’euros. Les bénéfices actuels sont estimés à 3,5 milliards de dollars alors qu’en septembre dernier, ils atteignaient les 4,9 milliards.

D’après l’Association « dans le pire scénario, la crise de la zone euro pourrait évoluer vers une crise bancaire à grande échelle et une récession européenne, IATA estime que l’industrie mondiale du transport aérien pourrait accuser une perte supérieure à 8 milliards de dollars en 2012 ». Avant cette mise en garde, Air France-KLM  a annoncé en novembre qu’elle allait augmenter de 2,5% son trafic.  D’après cette compagnie aérienne, cette augmentation « ne permet pas de compenser l’augmentation de la facture pétrolière ».

Partager cet article