"L'entreprise" sur France 3 : un esprit collégial pour Pierre Palmade

Par , publié le
Télévision
Pierre PALMADE (Patrick) Réalisation : Sébastien DEUX

Ce soir, France 3 diffuse "L'entreprise", un téléfilm dans lequel Pierre Palmade et sa troupe se rient du monde du travail. À cette occasion, le comédien reconnaît que le monde de l'entreprise dépeint est finalement semblable, d'un certaine manière, à celui du collège.

Avant de le retrouver de nouveau sur les planches dans le spectacle Ils s'aiment depuis 20 ans avec Michèle Laroque et Muriel Robin, Pierre Palmade va se découvrir ce soir à 20h55 sur France 3 dans le téléfilm dit humoristique L'entreprise, adaptation de la pièce de théâtre du même nom.

Le comédien incarne Patrick, lequel dirige une entreprise de refroidissement d'une manière si discutable aux yeux de sa fille qu'elle refuse d'y effectuer son stage. Patrick reçoit alors une offre de la multinationale californienne Foond qu'il n'est pas censé refuser. En effet, en validant ce juteux contrat, sa société pourrait rebondir et son image auprès de sa fille regagner en éclat. Sauf qu'un auditeur envoyé par Foond doit venir vérifier les conditions de travail des employés de Chauffinor. Et il risque possiblement d'être pour le moins surpris par ses découvertes.

Palmade dans l'adaptation TV de sa pièce "L'entreprise"

Pierre Palmade était metteur en scène sur la pièce de théâtre. Pour l'adaptation télévisée de L'entreprise, les comédiens qu'il dirigeait sur scène lui ont écrit un rôle, ce dont s'est amusé le comédien auprès d'Europe 1 : "Personne ne m'écrit des rôles au cinéma, donc, ils me renvoient l'ascenseur. C'est surtout que tourner avec des copains est très agréable et je pense que l'esprit de troupe se ressent dans le téléfilm".

"Un milieu fermé" avec "des jolies choses et des moins jolies choses"

Si tout un chacun se fera son avis sur la pertinence du monde de l'entreprise ainsi décrit, pour Pierre Palmade, des similitudes certaines peuvent être établies avec le milieu scolaire : "En fait, ça ressemble à ce que l'on vit au collège : les mesquineries, les coups bas, les dragues, les faillotages. C'est un milieu fermé où il y a des jolies choses et des moins jolies choses qui se passent entre humains. Au début, on se dit que c'est vraiment une entreprise de bras cassés et après on se rend compte que c'est une grande famille."

Crédits photos : Charlotte Schousboe / FTV 2014 / Phototele.com

Partager cet article

Pour en savoir plus