L'enseigne Bata placée en redressement judiciaire

Par , publié le
Économie Photo d'illustration
Photo d'illustration

La filiale française de la marque de chaussures Bata s’est déclarée en cessation de paiement au tribunal de commerce de Nanterre et a été placée en redressement judiciaire.

La chaîne de magasins de chaussures Bata est à nouveau en grande difficulté en France. Après avoir bénéficié d’un plan de reprise il y a presque un an jour pour jour qui avait permis à l’époque de sauver près de 500 emplois, l’enseigne vient d’être placée en redressement judiciaire selon les informations du journal Le Figaro.

Cessation de paiement et redressement judiciaire

La chute semble donc inéluctable pour Bâta en France, exploité par le groupe ABC Chaussures. À la fin du mois de janvier 2016, la marque s’était déclarée en cessation de paiement auprès du tribunal de commerce de Nanterre. Elle a ensuite été placée en redressement judiciaire.

Selon un porte-parole du groupe ABC Chaussures dont les propos ont été repris par Le Figaro, « La société respectait ses objectifs jusqu’à fin septembre, avant d’être victime d’un automne très doux, puis de l’effondrement de la fréquentation suite aux attentats de novembre ».

400 postes menacés

Début 2015, la holding dirigée par François Le Ménahèze avait repris la filiale française en association avec Courir et Etam lors des premières difficultés rencontrées par l’entreprise. Le groupe compte actuellement 72 boutiques sur le territoire français et emploi désormais 400 salariés environ sur le territoire français.

À l’origine, Bata est une marque créée en 1894 par une famille tchèque  qui a ensuite émigré au Canada dans les années 1930 pour fuir le nazisme. Depuis quelques années, l’enseigne subit de plein fouet la concurrence des plateformes e-commerce qui proposent des prix bien plus abordables. L’administrateur judiciaire a fixé au 9 mars la date de dépôt des offres de reprise de la société. Il reste donc un mince espoir pour les salariés français du groupe Bata.

Crédits photos : © Pixabay / Public Domain

Partager cet article