L'emploi à domicile repart à la hausse au premier trimestre 2016

Par , publié le
Économie Fer à repasser

L'emploi à domicile de la part des particuliers employeurs est en reprise pour le premier trimestre 2016 selon les chiffres de l'Accos.

Rebond salutaire pour l’emploi à domicile ! Après plus de 2 ans et demi de baisse constante, l’emploi à domicile est reparti à la hausse pour le premier trimestre 2016 selon l’organisme collecteur des cotisations de Sécurité sociale (Acoss).

Ça repart pour l’emploi à domicile

Selon le rapport publié aujourd’hui par l’Acoss, sur la période janvier-mars, la masse salariale nette a progressé de 1 % dans le secteur du travail à domicile, après dix trimestres consécutifs de baisse. Sur une année, une légère hausse de l’ordre de 0,3 % a été constatée.

Dans le détail, c’est surtout le secteur de la garde d’enfants qui connaît le regain le plus dynamique. Ainsi, sur le premier trimestre 2016, la masse salariale a augmenté de 2,2 % dans ce domaine précis. Le taux de salaire horaire augmente lui aussi (+ 0,5 %) tout comme le nombre d’heures déclarées (+ 0,3 %).

Hausse du nombre d’employeurs à domicile

Le nombre d’employeurs à domicile a également augmenté de 0,2 % sur le premier trimestre 2016 à 1,933 million de personnes, même s’il reste en baisse de 0,6 % sur un an. Le nombre total de particuliers employeurs s’élevait à 2 803 millions fin mars 2016 (1 933 employeurs à domicile et 880 000 employeurs d’assistantes maternelles).

Cette amorce de reprise dans le secteur du travail à domicile est notamment attribuée à la baisse du coût de l’emploi, liée notamment aux allègements de charges votés pour employeurs particuliers. Le secteur de la garde d’enfant avait notamment bénéficié du vote d’un allègement de charges forfaitaire renforcé fin 2014  (de 0,75 à 1,50 euro par heure travaillée) pour les particuliers employeurs faisant garder leurs enfants de 6 à 13 ans. Reste maintenant à voir si cette tendance positive se confirme sur l'ensemble de l'année 2016.

Crédits photos : StevePb / Pixabay

Partager cet article

Pour en savoir plus