L'EI diffuse une vidéo théâtrale et horrible d’exécution de masse

Par , publié le | modifié le
International Capture d'écran d'une vidéo diffusée par le média jihadiste Welayat Homs le 4 juillet 2015 qui montrerait 25 soldats des forces gouvernementales agenouillés, avant d'être exécutés, devant ce qui semble être des adolescents ou enfants en tenue de camouflage, dans l'amphithéâtre de la cité antique de Palmyre
Capture d'écran d'une vidéo diffusée par le média jihadiste Welayat Homs le 4 juillet 2015 qui montrerait 25 soldats des forces gouvernementales agenouillés, avant d'être exécutés, devant ce qui semble être des adolescents ou enfants en tenue de camouflage, dans l'amphithéâtre de la cité antique de Palmyre

Samedi 4 juillet, le groupe État islamique a diffusé une vidéo montrant l’exécution de 25 soldats syriens par des adolescents dans l’amphithéâtre de la cité de Palmyre. Le film se veut volontairement théâtral et hollywoodien.

L'insoutenable vidéo diffusée par l'antenne de l'EI de la province de Homs dure une dizaine de minutes et montre l’exécution de 25 soldats syriens. La vidéo aurait été enregistrée peu après la  prise de la ville de Palmyre en Syrie qui s'est déroulée le 21 mai dernier. Les auteurs de l’exécution, vêtus de tenues de camouflage, semblent être des adolescents.

Une exécution massive à Palmyre

Dans la vidéo diffusée samedi par l'antenne de l'EI de la province de Homs, on peut voir 25 soldats syriens en uniforme vert et brun tués à bout portant dans l'amphithéâtre de la cité antique de Palmyre, en Syrie. Dans l’amphithéâtre, le drapeau noir et blanc du groupe djihadiste était suspendu aux ruines. Les auteurs de cette exécution semblent être des adolescents dont certains seraient très jeunes.

Une arme de propagande

Dans la vidéo, on peut clairement voir plusieurs dizaines d'hommes et quelques enfants assister à la scène depuis les gradins de l’amphithéâtre. Au début de la vidéo, juste avant la mise à mort des soldats, un jeune djihadiste accuse les soldats d’être des "Nossaris ", un terme péjoratif qui est donné aux alaouites, la communauté dont est issu Bachar Al-Assad, le président syrien.

Maamoun Abdulkarim, directeur des Antiquités syrienne a réagit suite à la diffusion de cette vidéo : "Utiliser les ruines romaines pour tuer des civils prouve que l'EI méprise l'humanité". Ce n'est pas la première fois que l'EI diffuse ce genre de vidéos qui sont d'ailleurs devenues sa principale arme de propagande. En effet, depuis que le groupe a pris le contrôle de larges zones d'Irak et de Syrie, ces vidéos de massacres insoutenables sont légion. Le 23 juin dernier, une vidéo de l'EI montrait la cruelle exécution de 16 hommes qualifiés d' "espions" dont certains ont péri noyés dans une cage plongée au fond d'une piscine.

Crédits photos : © WELAYAT HOMS/AFP -

Partager cet article

Pour en savoir plus