Lego : l'adieu au plastique à l'horizon 2030

Par , publié le
Environnement Trailer LEGO annonçant la saison 5 de "The Walking Dead"
Trailer LEGO annonçant la saison 5 de "The Walking Dead"

Lego a pris une décision importante, dans laquelle elle investit déjà : remplacer le plastique dont elle fait ses jouets par des matériaux plus "verts", moins agressifs pour la planète. Mais pas avant 2030.

6.000 tonnes. C'est le poids en plastique qu'utiliserait le célèbre fabricant de jouets Lego pour produire ses mondialement célèbres jouets, à en croire Le Parisien. Un sacré poids à faire supporter à l'environnement, que le groupe danois souhaite alléger.

A cette fin, Lego a annoncé sa volonté de réduire son empreinte carbone, et de fait, cherche à remplacer cette matière par d'autres matériaux plus en phase avec le respect de celui-ci. Et ce, à l'horizon 2030.

Lego et la fin du plastique : 130 millions d'euros investis

Pour parvenir à la réussite de cette transition, le groupe a déjà investi 1 milliard de couronnes soit 130 millions d'euros environ, dans la recherche.

Dans un communiqué, le président de la marque de jouets, Jørgen Vig Knudstorp, explique : "C'est une étape majeure pour le groupe LEGO dans l’atteinte des objectifs fixés pour 2030 en matière de développement durable. Nous avons déjà pris des mesures importantes pour réduire notre empreinte carbone et avoir un impact positif sur la planète : diminution du volume des emballages, introduction de matériaux d'emballage labellisés FSC, investissement dans un parc éolien en mer. Maintenant, il est temps de nous concentrer sur les matériaux".

100 spécialistes prochainement recrutés

Le principal obstacle à lever est avant tout pratique. Si le plastique a été choisis à l'origine, c'est qu'il permet un emboîtement parfait des pièces de Lego entre elles. Et il conviendra que les nouvelles restent compatibles avec les anciennes. Un casse-tête que Lego espère résoudre avec l'embauche d'une centaine de spécialistes d'ici aux prochaines années.

Mais le groupe a déjà commencé par soigner son image. Il y a quelques mois, elle mettait fin à son partenariat avec le groupe pétrolier Shell, sous la pression de Greenpeace. Le reste ? En 2014, Lego a produit quelque 60 milliards de briques... un enjeu considérable pour le groupe qui était au bord du gouffre il y a 20 ans.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus