L’échec de la carte musique jeune

Par , publié le
Culture L\'échec de la carte musique jeune

À peine 50 000 ventes pour la carte musique jeune, selon le bilan catastrophique de Frédéric Mitterrand

La carte musique avait été lancée en grande pompe en octobre 2010. Elle permet aux jeunes de 12 à 25 ans (la limite d’âge n’est pas contrôlée) de télécharger légalement à moitié prix de la musique sur internet dans la limite de 25€ par an sur différentes plateformes qui le permettent.

L’offre lancée par le gouvernement était destinée à soutenir le téléchargement légal de musique sur internet. L’actuel ministre de la Culture Frédéric Mitterand à déclaré « C’est plutôt décevant. Nous avons vendu à peine plus de 50 000 titres». Il reconnait qu’il y avait « des défauts techniques, (une) mauvaise ergonomie du site, (une) communication fragile […] Nous avions surtout un handicap de fond. Nous devions faire admettre à des gens qui font les choses gratuitement qu’il faut les payer », a-t-il dit.

Pour booster les ventes, la carte, auparavant disponible seulement sur internet, sera mis en vente à partir d’aujourd’hui dans des enseignes généralistes et culturelles, sous deux formats : 10 et 25 €

Deezer lance sa propre carte

Le service d’écoute de musique en ligne Deezer propose dès aujourd’hui lui aussi une carte musique illimitée permettant l’écoute de l’ensemble de son catalogue. Au prix unique de 20€ elle permet l’accès à 13 millions de titres sur Deezer.

Cette offre vient directement concurrencer la carte musique de l’État, qui n’offre de son côté qu’une chanson pour un titre acheté sur une plateforme de téléchargement reconnue.

Partager cet article

Partager vos lectures sur Facebook

exemple : Benjamin a lu : L’échec de la carte musique jeune sur 24Matins.fr