Le yoga pour lutter contre l'arthrite

Par , publié le
Santé Photo d'illustration. Une femme pratiquant le yoga.
Photo d'illustration. Une femme pratiquant le yoga.

Une étude américaine confirme le bienfait de la pratique du yoga pour les personnes sujettes aux douleurs de l'arthrose.

Si la kinésithérapie fournit la majeure partie du temps une réponse adéquate aux douleurs de l'arthrite, le yoga peut aussi apporter un certain soulagement. Ce sont là les conclusions d'une étude menée par des chercheurs de l'Université privée John Hopkins, à Baltimore (Etats-Unis). Explications.

Yoga et arthrite : le cadre de l'étude

Certes, le panel suivi par les chercheurs n'est pas très impressionnant, puisque 75 personnes de plus de 18 ans se sont prêtées à l'étude. Mais il n'en demeure pas moins, comme nous en informe Le Parisien, qu'il s'agit de "l'essai aléatoire le plus important jamais réalisé avec des personnes souffrant d'ostéoarthrite du genou ou de polyarthrite rhumatoïde".

Au hasard donc, les volontaires ont été séparés en deux groupes distincts : quand l'un pratiquait deux séances par semaine de yoga hatha (une forme douce) pendant 8 semaines, l'autre se voyait placé en attente. Les chercheurs travaillaient en aveugle, ne sachant pas quel individu était dans quel groupe. Ils ont ainsi suivi leur état de santé.

20% de douleurs arthritiques en moins grâce au yoga

La conclusion ? Dans le groupe qui suivait les séances de yoga, les chercheurs ont constaté une diminution de 20% des douleurs par rapport au groupe témoin. De plus, le mental de ces personnes s'en trouvait amélioré. Et si la force développée par le haut du corps ne variait pas d'un groupe à l'autre, la fonction de la marche, chez les yogis, était elle aussi en progrès. Enfin, même 9 mois après l'arrêt des 8 semaines de séances, les capacités partiellement retrouvées étaient encore observables.

Pour Susan J. Bartlett, l'une des chercheuses, la conclusion est claire : "Le yoga pourrait particulièrement être adapté aux personnes qui souffrent d'arthrite parce qu'il allie activité physique, techniques de relaxation et une puissante gestion du stress. De plus, il se concentre sur le respect des limites de tout un chacun qui peuvent évoluer d'un jour à l'autre".

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article