Amazon et consorts : le paiement en ligne bientôt validé par un selfie

Par , publié le | modifié le
Web
Photo d'illustration. Un selfie.

Amazon, mais aussi de grands noms des secteurs bancaire et Internet, misent sur la reconnaissance faciale pour sécuriser le paiement en ligne de ses utilisateurs, et vient de déposer un brevet en ce sens.

Amazon a déposé il y a quelque temps un brevet dans le but de mettre au point la reconnaissance faciale comme moyen de validation d'un achat en ligne. Pour faire court, il pourra bientôt suffire de faire un selfie avec son smartphone pour payer.

Le selfie, de l'amour de soi au paiement en ligne

Le mots de passe vit-il ses derniers jours ? Pas forcément, mais certains géants du web partent du principe évident selon lequel ces mots de passe peuvent être sujets au vol. D'où l'idée du recours au selfie, qu'Amazon présente comme un moyen à la fois simple et sécurisé.

Croquis du fonctionnement du selfie

Croquis du fonctionnement du selfie

Bien sûr, la technologie ne sera pas uniquement liée au seul smartphone, puisque tout appareil possédant une caméra (tablette, PC,...) sera susceptible vérifier votre identité. Le système pourra, afin de s'assurer que vous êtes bien un humain ou que votre portrait n'est pas une simple feuille imprimée présentée à la caméra par un tiers malveillant, vous demander par exemple de cligner de l'oeil droit.

Amazon n'est pas la seule à miser sur la reconnaissance faciale

Preuve s'il en fallait que cette fonctionnalité n'a pas qu'une seule visée "gadget", l'intérêt grandissant d'autres grands noms, tel MasterCard. Il y a quelques jours, la société de paiement annonçait développer une telle technologie, ainsi que la possibilité de payer avec reconnaissance d'empreintes, ou même par rythme cardiaque. Ajay Bhalla, son chef de la sécurité, annonçait sans poésie que la société souhaite "identifier les personnes pour ce qu’elles sont, non pour ce dont elles se souviennent".

Dans le même temps, la Banque Postale annonçait aussi le Talk to pay. Ici, c'est la voix qui authentifie la personne; elle deviendrait ainsi, comme elle le précisait dans un communiqué, "la première banque française à obtenir l’aval de la Cnil pour lancer dès l’été 2016 auprès de tous ses clients un dispositif d’authentification vocale pour le paiement à distance". 

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus