Noyade : Hausse notable des décès depuis juin 2015

Par , publié le | modifié le
Société
La brigade de marins-pompiers de Marseille à la recherche d'un homme disparu à l'entrée de la calanque de Saména à Marseille, le 17 mai 2015

À cause des fortes chaleurs de ces dernières semaines, le nombre de personnes décédées par noyade a augmenté par rapport à la précédente étude de l’Institut de veille sanitaire. Il est indispensable de bien respecter les règles de sécurité.

En ces temps de canicule, il est parfois très tentant de se jeter à l’eau pour une petite baignade. Attention cependant de ne pas prendre trop de risques. Selon les premiers résultats de l’enquête « Noyades 2015 » publiée le jeudi 16 juillet par l’Institut de veille sanitaire (InVS), le nombre de personnes décédées des suites d’une noyade est en forte hausse depuis le début de mois de juin par rapport à la dernière enquête de 2012.

Le beau temps accroît le risque de noyade

Les chiffres sont inquiétants, car entre le 1er juin et le 5 juillet 2015, l’organisme a enregistré le total de 275 noyades parmi lesquelles 109 ont entraîné la mort de la victime. La précédente étude qui avait recensé seulement 73 décès des suites d’une noyade en 2012.

Dans le détail, le nombre de noyades chez la population des moins de 20 ans a presque doublé en passant de 12 noyades mortelles en 2012 à 23 en 2015. Les plus âgés ont également été très touchés avec un nombre de noyades fatales passé de 20 à 46 depuis la dernière étude. L’InVS, dans un communiqué publié en commun avec l’Inpes, précise que cette recrudscence des noyades est avant tout due au beau temps et aux fortes chaleurs qui règnent sur la France ces dernières semaines.

Les règles de sécurité à respecter

Pour éviter de battre un triste record, l’InVS tient à rappeler les bonnes pratiques pour éviter un tel drame. Concernant les enfants, il ne faut jamais les laisser seuls dans l’eau et imposer la présence d’un adulte responsable à chaque baignade.

Pour les adultes, l’organisme demande à chacun de tenir compte de sa forme physique du moment et d’éviter de se baigner dans des zones non surveillées. Les repas trop copieux ainsi que la consommation excessive d’alcool sont à proscrire avant une baignade et il faut éviter de se jeter à l’eau trop rapidement après une longue exposition au soleil. Le Dr François Bourdillon, directeur général de l’Inpes et de l’InVS conclue dans son communiqué « Les noyades accidentelles se produisent principalement suite à un malaise, à une imprudence ou tout simplement au fait de ne pas bien savoir nager. De manière générale, il est important d’apprendre à nager le plus tôt possible, mieux on sait nager et plus on a de chance d’éviter des noyades. C’est valable pour tous les âges »

Crédits photos : © AFP Boris Horvat

Partager cet article