Le méridien de Greenwich est mal placé

Par , publié le | modifié le
Sciences Le méridien de Greenwich, ligne imaginaire ici matérialisée.
Le méridien de Greenwich, ligne imaginaire ici matérialisée.

Certes, la différence n'est pas astronomique. Mais le méridien de Greenwich, référent mondial pour les fuseaux horaires, devrait se situer à peine plus à l'Est.

Depuis 1884, année de l'établissement du méridien de Greenwich comme référence définissant tous les fuseaux horaires du monde, celui-ci était mal placé. Cela ne devrait pas changer la face du monde, mais l'erreur mérite d'être rectifiée.

Le méridien de Greenwich, 102 mètres trop à l'Ouest

Il sépare l'Est de l'Ouest, il est une ligne imaginaire mythique qui scinde le monde en deux sur 20.000 kilomètres. Seulement voilà, n'importe quelle personne armée d'un GPS peut en faire l'expérience elle-même, comme l'annonce le Telegraph britannique : en plaçant un pied à l'Ouest, l'autre à l'Est sur la ligne matérialisée dans la banlieue de Londres, nous ne sommes pas à la longitude 0.

En réalité, le méridien se situe très exactement 102,5 mètres plus à l'Est, "non loin d'une poubelle et coupant sans ménagement un sentier", comme le souligne non sans humour le quotidien.

L'origine du mauvais calcul

Mais dès lors, d'où vient ce mauvais placement ? En 1884, l'astronome anglais George Biddell Airy fabrique une lunette méridienne. Grâce à cet instrument, il était parvenu à définir ce point zéro en suivant la course des étoiles. Mais sans prendre en compte la rotondité de la Terre. D'où l'erreur, rectifiée depuis les années 1960 par la technologie satellitaire.
Ken Shermann, chercheur à l'Université de Virginie, a déclaré au site IFLscience (propos rapportés par Atlantico en France) : "Je pense qu'il serait opportun de placer un marqueur sur la position réelle du méridien, cela pourrait apporter une explication précise aux personnes qui utilisent un GPS et ne comprennent pas cette anomalie. Cela indiquerait où se trouve le 'GPS zéro', une sorte de nouvelle attraction pour les touristes".

Pour autant, pas de panique : il ,'est pas nécessaire de modifier le temps universel. Pour le Dr Kukula, de l'Observatoire de Greenwich, "Ce qu'il y a de bien avec les méridiens, c'est qu'ils n'ont pas vraiment d'importance. Du moment que tout le monde utilise les mêmes", a-t-il déclaré à The Independant. 

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article