Le jet privé de François Hollande aurait couté 30 000 euros

Par , publié le | modifié le
France François Hollande

Le président élu a souhaité réaliser son premier discours dans son fief à Tulle. Pourtant, une fête l’attendait à Paris sur la place de la Bastille. François Hollande a donc utilisé un jet privé pour parcourir 450 km en déboursant 30 000 euros. Cette somme représente deux années de smic.

La polémique a commencé en toute discrétion dans la nuit après l’élection puis elle a atteint Twitter où plusieurs internautes ont exprimé leur ressentie face à ce comportement. Les commentaires ont donc évoqué la précédente fête organisée par Nicolas Sarkozy en 2007 avec un diner dans le restaurant Fouquet’s.

Des célébrités comme Gad Elmaleh ont ajouté une pensée « Jet privé, concert en plein air, nouvelle meuf. Bienvenue dans le show-business. Le changement c’est ce soir ». Certains l »ont qualifié de « bling bling » alors que d’autres ont préféré relever ses précédentes paroles. François Hollande avait promis de se déplacer en train pour réaliser des économies. Au final, c’est raté le changement a atteint la promesse.

Ce déplacement aurait été choisi par nécessité dans le but de réaliser un simple discours place de la Bastille. Si le président élu avait voulu réaliser des économies, il aurait fait un choix entre les deux discours. Bien sûr, un autre mode de transport n’aurait pas été possible, il lui aurait fallu plus de cinq heures pour atteindre Paris. Le train n’était pas envisageable, l’un de ses porte-paroles, Bruno Le Roux a tenu à éclaircir l’histoire « il n’y a pas de trains entre Tulle et Paris après 22h30 ! ».

François Hollande a donc souhaité faire son discours en Corrèze pour apparaitre comme un président assez « normal » tout en voulant remercier les sympathisants place de la Bastille. La société Jetbox a indiqué le prix de la location pour le Falcon 900 B, il a fallu débourser 15 000 euros. Un second avion était également affrété pour les journalistes. Régis Juanico, le trésorier de la campagne a indiqué que cela avait été pris en compte dans le budget du parti socialiste et en aucun cas dans celui de la campagne.

Partager cet article

Pour en savoir plus