Le Japon lance un satellite à rayons X d'exploration de l'univers

Par , publié le
Sciences Vue d'artiste d'un trou noir.
Vue d'artiste d'un trou noir.

Etudier les phénomènes les plus énergétiques de l'univers, tel est l'objectif du satellite ASTRO-H qui doit être lancé par le Japon en fin d'après-midi mercredi.

14 mètres de long, 9 de large pour un poids de 2,7 tonnes. Telles sont les mensurations du satellite ASTRO-H qui doit être lancé en fin d'après-midi par l'Agence japonaise d'exploration spatiale (Jaxa). C'est avec quelques jours de retard dus à une météo défavorable qu'il devrait être placé en orbite et apporter de nouvelles réponses sur la compréhension de notre univers.

ASTRO-H devra surveiller les phénomènes hautement énergétiques

Quelles sont les questions auxquelles devra répondre le satellite, bardé de 200 miroirs de recueil et concentration des rayons X ? C'est la Jaxa qui en parle le mieux : "Quelles sont les lois de la physique dans des conditions extrêmes ? Que s'est-il passé au moment de la création de l'univers ? Comment les galaxies se sont-elles formées et ont-elles évolué ? Comment grandissent les trous noirs ? A ces questions et d'autres, le nouveau satellite, Astro-H, est censé apporter des éléments inédits de réponse à travers des images d'une nature encore inconnue".

Les trous noirs, justement : ceux situés au centre des galaxies, rappelle Sciences&Avenir, "peuvent avoir une masse qui varie de quelques centaines à plusieurs centaines de millions de masses solaires. Les processus qui ont conduit à leur naissance et à leur évolution sont très mal compris par les scientifiques".

Détecter un large spectre de rayons X

Mais grâce à ses outils,dont 4 télescopes et 2 détecteurs de rayons X à large spectre, un système d'extension de focale avec 2 autres détecteurs et un spectromètre, le satellite va, toujours selon la Jaxa, "regarder la région du spectre de rayons X de très haute énergie". Avec l'ambition de tenter de comprendre le rôle tenu par les trous noirs et les modifications d'espace-temps qu'ils induisent.

Si tout se passe bien, le lanceur H-2A décollera à 17h45 (heure locale) de la base de Tanegashima, dans le sud-ouest du Japon. 28 de ses derniers lancements se sont traduits par un succès.

Crédits photos : NASA/JPL-Caltech

Partager cet article

Pour en savoir plus