Sommeil : Le grand âge venant, il est plus réparateur

Par , publié le | modifié le
Santé
Illustration. Un homme âgé plongé dans le sommeil.

Une récente étude suisse démontre que le grand âge s'accompagne certes d'un sommeil moins long, mais que celui-ci est bien plus récupérateur.

Non, le seniors ne dorment pas plus mal que les personnes plus jeunes. C'est ce qui ressort d'une enquête menée sur la ville de Lausanne, en Suisse. 6,733 personnes d'âge et de sexe différents ont participé à cette grande étude.

Le cycle de sommeil de seniors plus court mais plus réparateur

Les participants, âgés de 35 à 75 ans, ont été sélectionnés entre 2003 et 2006. La méthodologie s'est alors basée sur n questionnaire, auquel ont répondu les 6,733 personnes; mais une partie d'entre elles a aussi passé quelques nuits dans un centre spécialisé sur le sommeil. Les conclusions des chercheurs tordent le cou à une idée fort répandue : s'il est vrai que les seniors dorment moins longtemps que les plus jeunes, leur qualité de sommeil est plus forte.

"Les sujets plus âgés se plaignaient moins du sommeil et la somnolence pathologique était considérablement plus basse chez eux que chez les plus jeunes", peut-on lire dans le rapport d'étude. Ils ont aussi noté un glissement progressif de l'heure de coucher, qui intervient plus tôt l'âge progressant.

Les femmes plus sujettes aux troubles du sommeil

Voici pour une première inégalité. Mais à l'intérieur d'une tranche d'âge, le sexe a aussi son rôle à jouer. Ainsi, il apparaît que la durée d'endormissement des femmes seniors est plus long. De plus, elles se plaignent plus que les hommes de troubles du sommeil nocturnes. En revanche, femmes comme hommes âgés connaissent plus de facilités à se réveiller que les plus jeunes.

Gianina Luca, chercheuse à l'Université de Lausanne, précise que "Cela pourrait s'expliquer par une meilleure adaptation aux exigences de sommeil par les populations seniors ou une faculté à s'habituer aux changements de sommeil avec le temps".

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article